KAFFRINE : 33 FEUX DE BROUSSE EN 2019 CONTRE 56 CAS EN 2018

La région de Kaffrine (centre) a enregistré cette année 33 cas de feux de brousse qui ont ravagé 1595,25 hectares de terre, a révélé jeudi le lieutenant-colonel Oulimatou Faye, chef du service régional des eaux et forêts.

Leur nombre a ainsi chuté de 23 cas comparé à 2018, année où 3399, 89 ha ont été emportés par 56 incendies, a-t-il relevé lors d’une réunion de coordination des activités du comité régional de développement (CRD)..

‘’A la date du 15 avril 2019, nous sommes à 33 cas de feux pour 1595,25 hectares brûlés ‘’, a-t-elle déclaré. Elle a rappelé que l’année dernière, il y avait 56 feux de brousse pour 3399, 89 hectares dévastés.

‘’Donc, nous avons actuellement une baisse de 70% de superficie brûlées‘’, s’est-elle félicitée lors de cette rencontré présidée par l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives, Amadou Matar Cissé, en présence des chefs de service et des autorités administratives.

Selon le lieutenant- colonel Faye, ‘’ ces feux de brousse sont souvent causés par les négligences notées à la suite des défrichements, et par les transhumants qui viennent camper dans la région de Kaffrine sans éteindre le feu derrière eux’’.

‘’Ces feux [sont occasionnés] par les négligences pendant les défrichements. Ils proviennent aussi de l’exploitation clandestine du charbon de bois et des voyageurs qui lancent leurs mégots de cigarette sur les routes ou dans la forêt’’, a-t-elle expliqué.

Sur les 33 cas de feux de brousse enregistrés dans la région de Kaffrine en 2019, ‘’seul deux ont été dénoncés’’, a-t-elle déploré. ‘’Nous demandons aux populations de dénoncer les acteurs des feux de brousse. Et, nous appelons les partenaires à appuyer les comités villageois de lutte sur les équipements pour pouvoir faire face à ces catastrophes naturelles’’, a plaidé le lieutenant-colonel Faye.

A l’en croire, ‘’ les superficies brûlées par les feux de brousse ont été diminuées cette année dans la région de Kaffrine, grâce à la réaction rapide des intervenants’’. Et de féliciter les populations de Kaffrine qui selon elle ‘’commencent à comprendre les effets des feux de brousse’’.

‘’Leur rapidité dans la réaction nous a poussé à diminuer de 70% les superficies brûlées par rapport à l’année 2018 à la même période’’, s’est-elle félicitée.

Elle a par ailleurs appelé les collectivités territoriales de Kaffrine et Koungheul ‘’à penser à participer à la banque de carburant pour, dit-elle, davantage lutter contre les feux de brousse.’’

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.