Karim ne sortira pas du Qatar

une exclusivité de xibaaru sur la situation de Karim Wade qui vient de connaître un rebondissement au Qatar…

Selon plusieurs sites, « Karim Wade prépare ses bagages pour rentrer au Sénégal ». Et selon SENEGALDIRECT.COM « pour son père qui s’est radicalisé contre toute forme de dialogue avec Macky Sall, il explique…qu’il ne parlera pas à son successeur encore moins à son émissaire tant que Karim Wade continue d’être retenu au Qatar ». Et le même site d’ajouter que « que  les sorties de l’Ambassadeur de l’Arabie Saoudite et du ministre des affaires étrangères du Qatar ne sont pas étrangères  à la nouvelle situation favorable au retour de Karim Wade au Sénégal »…

Révélations

Une source présente à Dubaï a joint la rédaction de xibaaru pour « démentir » les assertions de nos confrères avant de déclarer que les sorties de l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite et de celui du Qatar au Sénégal n’ont fait que corser la situation de Karim Wade : « Ces sorties n’arrangent en rien Karim Wade car il allait se trouver au centre d’un incident diplomatique entre l’Arabie Saoudite, le Qatar et le Sénégal. au contraire, Karim Wade se trouve dans une position très délicate car le Qatar est accusé de l’utiliser pour faire chanter le Sénégal…Alors que ce pays cherche par tous les moyens d’avoir les faveurs du Sénégal avec tous les contrats juteux perdus depuis la chute de Wade. Et le Qatar qui commence à revenir ne va pas perdre tous ses avantages à cause d’un seul individu, fut-il Karim Wade… » nous dit-il avant d’ajouter : « Karim n’est pas prêt de revenir au Sénégal avec tout ce qui se passe »…

Les partisans de Wade vont devoir se choisir un autre candidat pour la présidentielle de 2019 car Karim Wade ne viendra pas avant cette date…

Me Wade va devoir trouver une autre astuce pour faire peur au régime de Macky…

Rappelons que Karim Wade, le fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, a été gracié et remis en liberté vendredi 24 juin, avant de s’envoler à l’aube pour le Qatar dans un jet privé en compagnie du procureur général de ce pays. Il avait été condamné en mars 2015 à six ans d’emprisonnement et 138 milliards FCFA d’amende pour « enrichissement illicite ».

commentaires
Loading...