.

.

.

.

.

Koffi Olomidé fixé sur son sort le 18 mars

La star de la rumba congolaise Koffi Olomidé sera fixée sur son sort le 18 mars prochain.

Le chanteur est poursuivi par la justice française pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses entre 2002 et 2006 dans un pavillon qu’il louait à Asnières en banlieue parisienne.

Il est également accusé d’avoir facilité le séjour irrégulier en France des quatre plaignantes, toutes des congolaises.

Le procès s’est déroulé au tribunal de grande instance de Nanterre sans l’artiste.

A la sortie de la 20ème chambre du tribunal correctionnel de Nanterre, les avocats de Koffi Olomidé, Emmanuel Marsigny et Eric Dupond Moretti, et les proches de la star congolaise étaient confiants pour le jugement qui sera rendu le 18 mars prochain.

Les deux conseils du chanteur n’ont pas souhaité s’exprimer. Robert Olomidé qui s’est présenté comme le frère de l’artiste a dit à la BBC qu’il y avait de nombreuses contradictions dans les propos des plaignantes.

L’audience s’est déroulée à huis clos, à la demande des parties civiles.

David Desgranges, l’avocat des plaignantes a regretté l’absence de Koffi Olomidé le principal prévenu.

Ses proches affirment que la star congolaise est malade.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok