KOLDA : Ce qu’attendent les populations du tout nouveau de l’agriculture et de l’équipement rural.

Dakaractu a effectué un micro trottoir à Kolda pour recueillir les impressions et attentes des populations à l’endroit du tout nouveau ministre de l’agriculture et de l’entrepreneuriat rural, Moussa Baldé.  

Selon Diouma Sabaly, cultivateur, « je ne suis pas surpris de la nomination du professeur Moussa Baldé. C’est  la suite logique de son passage à la Sodagri où il a fait des résultats très probants. Ainsi, ceux qui disent que c’est une nomination surprise se trompent lourdement. Il peut apporter beaucoup à l’agriculture, d’autant que Kolda dispose de bonnes terres arables et qui plus est, c’est un fils du terroir qui connaît les besoins des agriculteurs du terroir… »  

Il ajoute : « L’agriculture c’est son domaine, et sa nomination n’est que le fruit du travail qu’il a accompli… » 

Pour Ibou Sané, jardinier de son état, d’avancer : « nous attendons beaucoup de cette nomination, notamment pour redorer le blason de l’agriculture en donnant des semences de qualité pour un meilleur rendement. Je sais qu’il va apporter toute son expérience apprise à la Sodagri pour la mettre au service de l’agriculture en général. Nous avons vu qu’avec la Sodagri, la riziculture renaît aujourd’hui partout chez-nous. Je ne pense pas qu’il soit en terrain inconnu et le président a bien fait de le nommer à ce poste », atteste-t-il. 
Quant à Oumou Sow, marchande de légumes, « le président aurait pu laisser Abdoulaye Bibi Baldé à son poste et nommer Moussa Baldé aussi ministre. Car cette situation va créer une certaine frustration chez les militants, mais je pense que les gens ignorent aussi qu’Abdoulaye Bibi Baldé a commis quelques erreurs politiques qui lui ont été fatales… » 

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok