Kylian Mbappé livre son sentiment sur le duel Cristiano Ronaldo-Lionel Messi

Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi ? Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo ? Kylian Mbappé, présenté comme l’un de leurs successeurs potentiels sur le toit de la planète football, s’est positionné.
France Football s’est penché cette semaine sur le duel entre les deux stars majeures de la dernière décennie : Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. L’hebdomadaire a interrogé plusieurs acteurs de la planète football pour leur demander lequel des deux quintuples Ballons d’Or ils préféraient. Et entre Hristo Stoichkov et Jean-Pierre Papin, anciens lauréats, ou Alain Boghossian, Philipp Lahm et Marco Tardelli, ex-champions du Monde, Kylian Mbappé a également été invité à livrer son verdict.

« Je pourrais en choisir un, mais ça se ferait forcément au détriment de l’autre. Et tu n’as pas le droit de dénigrer un de ces deux « monstres ». En choisir un, ce serait une insulte vis-à-vis de tout ce que « l’autre » a également fait », a-t-il lancé avant de poursuivre. « Et pourquoi vouloir à tout prix les départager ? Ils ont deux approches tout à fait différentes du jeu et du foot, mais à l’arrivée, ils sont liés. Avec toutes leurs qualités intrinsèques, ils n’auraient jamais été aussi forts l’un sans l’autre. Ils ont passé une grande partie de leur carrière à se tirer la bourre », a-t-il indiqué.

« En grandissant, je suis moins tranché »
L’attaquant du Paris SG et de l’équipe de France, qui rêve de marcher sur leurs traces (4e au palmarès 2019 du Ballon d’Or), refuse donc de choisir. On se souvient pourtant des murs de sa chambre tapissés de posters à l’effigie du Portugais. Mais, avec le temps, le natif de Bondy a mûri sa réflexion. « D’une année sur l’autre, je changeais, même si j’avoue avoir plus souvent défendu Cristiano Ronaldo. Mais en grandissant, je suis moins tranché », a-t-il avoué. Toujours impressionné par les deux phénomènes, KM les place tout près du Roi Pelé, qu’il a rencontré il y a quelques jours.

Il considère qu’il ne manque qu’un titre à Messi pour rejoindre « officiellement » le Brésilien « tout en haut ». Le jeune international tricolore a ensuite imaginé leur fin de carrière. « Ces joueurs-là ne déclinent pas. Ils arrêteront au top, comme Zizou, qui est parti sur une panenka… et un coup de boule. (Il rit.) Mais il était alors tout en haut. C’est ça la force des plus grands, savoir arrêter au bon moment », a-t-il conclu. Le plus tard possible, on l’espère.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.