La Corée du Nord reconstruit son site de lancement de fusées de Sohae

La Corée du Nord a entamé des travaux de reconstruction de son pas de tir de Sohae à Tongchang-ni. Ce site de lancement de fusée avait commencé à être démonté l’année dernière, alors que démarraient les pourparlers entre Washington et Pyongyang. Ces travaux, très récents, peuvent être vus comme un message envoyé aux États-Unis, alors que le sommet de Hanoï la semaine dernière entre les dirigeants américain et nord-coréen Donald Trump et Kim Jong-un n’a débouché sur aucun accord.

Les images satellites montrent deux grues qui entourent un bâtiment de transport de fusée, posé sur des rails et en train d’être reconstruit. On y voit aussi des travaux de rénovation d’une structure servant à tester les moteurs des fusées.

Ces photos, publiées et analysées par deux think-tanks américains, confirment les informations des espions sud-coréens, qui ont révélé mardi 5 mars lors d’une session parlementaire que la Corée du Nord reconstruisait son pas de tir de Sohae.

Le site était inactif depuis août dernier et les travaux ont débuté il y a quelques jours seulement. Pour l’organisation américaine CSIS, c’est un signal ; Pyongyang affiche sa détermination face aux États-Unis, qui viennent de refuser à Hanoï d’alléger les sanctions votées en 2016 et 2017 par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Il ne s’agit cependant pas de préparatifs à un nouvel essai et à Séoul, l’agence d’espionnage assure ne voir aucune reprise d’activité sur le site nucléaire de Yongbyon. Ces travaux sont ainsi un message soigneusement calibré, destiné à Donald Trump : s’ils ne provoqueront pas la fin des pourparlers, ils rappellent que le régime peut relancer ses essais balistiques à tout moment.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok