Magal

La CPI annule la condamnation de Jean-Pierre Bemba

La CPI annule la condamnation de Jean-Pierre Bemba pour crimes de guerre commis en RCA.

La Cour pénale internationale a annulé la condamnation de l’ancien vice-président de la République démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba, pour crimes de guerre.

Il a également été acquitté pour les charges de crimes contre l’humanité.

En 2016, l’homme d’affaire et ex-chef de guerre Congolais, devenu homme politique, a été condamné en première instance à 18 ans de prison pour des crimes commis par ses milices en République centrafricaine.

Les partisans de M. Bemba ont vivement applaudi lorsque la décision a été annoncée.

Les juges ont décidé qu’il n’aurait pas dû être tenu pour responsable des crimes commis par ses troupes dans un pays étranger.

A la Haye, Bemba tente de faire annuler sa condamnation

L’affaire Jean Pierre Bemba contre le procureur de la CPI et sa condamnation en première instance étaient considérées comme historique.

C’est la première fois que la CPI ciblait les violences sexuelles utilisées comme arme de guerre et la première fois que ce tribunal international condamnait quelqu’un qui n’était pas présent sur les lieux du crime.

Cinq chefs d’accusation, dont le meurtre, le viol et le pillage ont été retenus contre M. Bemba pour des crimes commis en Centrafrique par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), entre Octobre 2002 et Mars 2003.

M. Bemba a déjà passé près de dix ans dans le centre de détention de la CPI à La Haye.

La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, avait fait appel de la sentence de 18 ans, la jugeant trop indulgente mais la Cour en a décidé autrement.

Bien que la CPI annule la condamnation de Jean-Pierre Bemba, il ne sera pas remis en liberté immédiatement car il est poursuivi dans une autre affaire de subordination de témoins.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok