la faim menace 385.000 personnes entre Matam, Ranérou et Kanel

Même si pour le moment, aucune crise alimentaire n’est notée dans le pays, d’ici le mois de juin prochain, 385.000 personnes risquent de tomber dans cette crise, si rien n’est fait. Le constant est de Jean-Pierre Senghor, secrétaire exécutif à la Sécurité alimentaire.

«A la date d’aujourd’hui, il n’y a aucun département qui se trouve en situation de crise alimentaire», dit-il. Et de s’empresser d’ajouter que «même s’il y a embellie, ce n’est pas une raison pour croiser les bras et attendre, parce que la population est en phase de pression».

Cela notamment dans trois localités qui pourraient basculer si on n’anticipe pas sur la situation avant juin. «On a constaté dans trois départements, que si on ne fait rien, on va déboucher à cette phase de crise. Il s’agit des départements de Kanel, Matam et Ranérou», dit-il.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok