La FIFA autorise à nouveau les matches internationaux sur le sol irakien

L’Irak salue une décision « historique ». La FIFA, la Fédération internationale de football, vient d’autoriser à nouveau les matches internationaux sur le sol irakien. Ils avaient été interdits il y a près de 20 ans, en 1990, à cause de l’insécurité.

C’est une longue bataille sur le terrain sportif et politique que viennent de remporter les autorités irakiennes. Les matches internationaux de football vont pouvoir se jouer à nouveau en Irak. La FIFA a donné son feu vert pour la tenue de ces rencontres dans trois stades : Bassora et Kerbala, au sud, et Erbil au Kurdistan irakien. En revanche pas de réponse pour Bagdad, alors que les habitants de la capitale attendent un nouveau stade promis par les Saoudiens.

Pour les Irakiens, qui ont réagi massivement sur les réseaux sociaux, la décision de la FIFA sonne comme un nouveau départ après des années de frustration. Les matches internationaux avaient été interdits à cause de l’insécurité. Si celle-ci n’a pas disparu, la situation s’est tout de même améliorée.

L’organisation Etat islamique qui détenait des villes et des territoires importants en Irak, en a été chassée. Le Premier ministre irakien s’est félicité de l’annonce de la FIFA, signe, selon lui, que le pays a retrouvé la stabilité. Cette décision tombe en tous cas à pic, à deux mois d’élections législatives.

commentaires
Loading...