La lettre poignante des Thiantacounes détenus à Thiès

Les thiantacounes détenus à la Mac de Thiès réagissent à nouveau. A travers une lettre parvenue à Senego, ils expriment leur mécontentement.

Le 06 Décembre 2018

« JUSTICE ju tiiss »

Madame, Monsieur,

Nous tenons à porter à votre connaissance la tenue de notre combat consistant à ce que nos droits Humains soient respectés.

Nous voilà en grève de la faim depuis Lundi 26 Novembre , et nous usons de nos dernières forces pour dénoncer de nouveau le comportement des autorités étatiques , ni magistrat , ni procureur ou autre.

Notre seule requête demeure un jugement suite à une détention d’avril 2016 soit 6 ans. Suite à la nouvelle nomination du Procureur de Mbour, celui-ci fraichement nommé, n’a même pas jugé nécessaire de prendre des nouvelles de citoyens se privant de toute alimentation pour un droit légitime : la justice.

Nous ne flancherons pas devant la fatigue et l’épuisement, nous irons jusqu’au bout car force est de constater l’injustice que nous subissons.

Ce Mercredi 05 Décembre, 25 détenus ont été transférés à la prison de Mbour pour un jugement au sein de la Chambre Criminelle prévu ce 17 Décembre. À ce jour notre détention bat un record peu glorifiant pour notre système judiciaire de longue détention : 6 ans et 8 mois !

La chambre criminelle de Mbour est ouverte depuis Mars de cette année, avec des jugements tenus en Septembre et maintenant pour ce mois de Décembre … et nous voilà encore sans jugement après tout ce temps.

Privés de notre liberté , nous ne disposons que de nos yeux pour pleurer … mais nous le ferons dignement jusqu’à la dernière larme qui coulera sur notre corps avec ou sans jugement d’ici-bas , et nous nous retrouverons peut être dans celui de l’au-delà.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok