La pénurie de poissons hante le Sénégal

Le ciel s’abat sur les pêcheurs Sénégalais. Malgré une pêche intense pratiquée au cours de ces dernières semaines par les, le résultat est maigre et décevant. Jadis considéré comme un pays où le poisson est roi, au cœur des traditions culinaires, le Sénégal fait actuellement face à une quasi-pénurie de la ressource halieutique. Saison des pluies, pollution, surpêche, les causes sont multiples et les temps sont donc difficiles pour les pêcheurs.

Cela fait deux heures qu’ils tirent l’immense filet sur la plage de Colobane. La pêche à la senne est épuisante. Le résultat pour Seydina Diene, le patron des pêcheurs, est bien maigre : « En ce moment, on ne peut pas avoir beaucoup de poissons. Après la saison des pluies, on aura beaucoup plus de poissons que maintenant ».

Sur le sable, les femmes attendent. Lorsqu’il y a peu de poissons, explique Benga Mbaye, un tirage au sort est organisé : « Il y a dix poissons, eux ils sont 15. Ils ont mis toutes leurs chaussures au milieu. Si ta tong tombe sur un poisson, tu as le poisson ».

Les bateaux étrangers pillent la ressource
A la pointe des Almadies, Omar Sarr dit Oscar, travaille dans une importante poissonnerie. Des tonnes de poissons passent ici chaque jour. Mais en ce moment, rien.

Les responsables pour le mareyeur, ce sont les bateaux étrangers qui pillent la ressource : « les licences qu’on octroie aux bateaux étrangers qui viennent, qui pêchent les poissons au large. Ça aussi, c’est un gros problème. Donc les bateaux, on ne peut pas les contrôler, c’est au niveau de l’Etat qu’il faut régler cela ».

La filière attend aussi avec impatience le retour des pêcheurs de Saint-Louis qui prennent leur pause annuelle après la Tabaski. Ils seront à nouveau en pêche dans quinze jours.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok