La presse catalane s’en prend à Sergio Ramos, Mesut Özil se fait chambrer en Angleterre

Le quotidien Sport dénonce le comportement du capitaine du Real Madrid, Özil pointé du doigt dans les tabloïds anglais, et la Liga n’a jamais été aussi ouverte, voici la revue de presse de ce 26 novembre.
La presse catalane ne se remet pas des révélations des Football Leaks
Le journal Sport ne lâche pas Sergio Ramos sur le dossier des suspicions de dopage, et parle tout simplement d’« impunité ». D’après le quotidien, le journal allemand Der Spiegel qui a sorti cette affaire des Football Leaks a démonté les explications de Sergio Ramos, et a démontré qu’il a ignoré les règles du contrôle anti-dopage. Pour Sport, les preuves avancées dans l’enquête des journalistes allemands accréditent la thèse que Ramos n’a jamais tenu compte des avertissements qui lui ont été faits concernant les contrôles anti-dopage.

« Pauvre Özil »
Enfin du côté de la presse anglaise, on se moque de Mesut Özil et son éviction de l’équipe. « Pauvre Özil » s’amuse le Daily Star. Unai Emery, le coach d’Arsenal, a préféré reposer son meneur de jeu alors que les Gunners affrontaient Bournemouth. La raison évoquée par l’entraîneur espagnol, c’est que mettre Özil sur le banc serait une meilleure chose pour l’équipe londonienne face à des adversaires aussi physiques. Arsenal l’a d’ailleurs emporté 2-1. Le Sun aussi se régale de la situation et titre « Tu es une poule mouillée ». Ambiance.

« Tout le monde peut gagner cette Liga »
Avec le Séville FC qui s’est imposé hier 1-0, contre Valladolid, hier, la tête du championnat est toujours aussi disputée en Espagne. Cette victoire permet au club sévillan de prendre la première place de la Liga à l’issue de cette 13e journée. Séville est devant le Barça et l’Atlético, et avec 6 points d’avance sur le Real Madrid. Pour une fois c’est un championnat très ouvert auquel on assiste en Espagne. C’est ce qui fait dire au journal Marca que « tout le monde peut gagner cette Liga ». Seulement « 6 points séparent les sept premiers », précise le quotidien. De son côté, le journal local Estadio Deportivo titre « Un leader solide », et savoure la première place du Séville FC.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok