La Raddho pas d’accord avec la liberté provisoire de…Béthio

L’affaire Cheikh Béthio Thioune a été abordée hier, lors de la conférence de presse de la Rencontre africaine pour la défense des Droits de l’Homme (RADDHO). Parlant du double meurtre de Bara Sow et Ababacar Diagne à Keur Samba Laobé, à Médinatoul Salam, la Raddho dit regretter le fait que six ans après, les seize personnes poursuivies croupissent toujours en prison. Alors que, regrette-t-elle, l’accusé le plus célèbre dans cette affaire bénéficie d’une liberté provisoire et vaque tranquillement à ses occupations, malgré le bouclage de l’instruction depuis longtemps. La Raddho appelle ainsi au respect des règles élémentaires d’une bonne justice notamment le traitement rapide des dossiers relatifs aux crimes conformément à des engagements internationaux souscrits par le Sénégal comme celui du comité des Nations unies contre la torture et les traitements inhumains cruels et dégradants.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok