.

.

.

.

.

La RDC déclare une épidémie de rougeole

Une épidémie de rougeole a été déclarée en République démocratique du Congo (RDC).

Le ministère Congolais de la Santé affirme avoir enregistré 87.000 cas suspects depuis le début de l’année.

Des cas de rougeole ont maintenant été signalés dans 23 des 26 provinces de la RD du Congo, tant en milieu urbain que rural.

La rougeole, bien que très contagieuse, peut être évitée grâce à la vaccination. Cependant, la maladie a connu une flambée répétée dans le pays ces dernières années en raison de l’insuffisance des infrastructures, de l’insécurité et d’un système de santé publique sous-équipé.

D’autres facteurs viennent s’ajouter notamment la faiblesse des programmes de vaccination, un approvisionnement irrégulier voire des pénuries de vaccins, un système de veille sanitaire inefficace et des problèmes logistiques qui sapent la chaîne du froid des vaccins.
La riposte sanitaire s’organise aussi bien avec des équipes au plan local que celle des ONG intervenant dans le pays comme Médecins sans frontières (MSF).

L’organisation précise qu’elle « lutte contre l’épidémie de rougeole, aux côtés des équipes locales du ministère de la Santé dans 10 provinces du pays ».

Les provinces sont le Haut-Lomani, Lualaba, Tanganyika, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Tshopo, Kasai, Kasai Central, Haut-Uele et Ituri.

Jusqu’à présent, la rougeole aurait tué plus de 1.500 personnes en RDC depuis le début de l’année. La plupart des victimes étant des enfants de moins de cinq ans.

Le ministère de la Santé a déclaré l’épidémie lundi.

Des sources au sein du programme de vaccination ont indiqué à la BBC qu’elles collectent actuellement des fonds pour organiser une campagne de vaccination préventive afin d’arrêter la propagation du virus dans les zones non touchées.

Plus de deux millions d’enfants ont été vaccinés contre la rougeole en avril et 1,4 million d’autres sont visés par une campagne qui débutera dans les prochains jours dans les zones sanitaires où la rougeole est présente.

Dans un communiqué, l’association Médecins Sans Frontières a averti que cette épidémie de rougeole risque d’être la plus meurtrière du pays depuis la forte résurgence de la maladie en 2011-2012.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok