La rentrée scolaire des élèves déplacés internes

Les activités sont paralysées ce lundi, jour de rentrée scolaire, dans les régions anglophones du Cameroun, où des séparatistes ont lancé une nouvelle opération villes mortes après la condamnation à la perpétuité d’un de leurs leaders. Depuis près de deux ans, ces régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont le théâtre d’un violent conflit qui oppose les forces armées camerounaises à des séparatistes anglophones militant pour la création d’un État indépendant. Une situation qui a provoqué un déplacement des populations, y compris des élèves. Dans la capitale Yaoundé, la rentrée est effective pour les élèves déplacés internes de la crise anglophone, mais avec quelques spécificités.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.