La revue de presse écrite du 21 février

Les échos de la campagne électorale qui s’achève ce vendredi sont au cœur de la livraison des quotidiens reçus jeudi.

A 72 heures du scrutin du 24 février, La Tribune parle de “Fatidique dernier tournant”. Le journal se fait l’écho des déclarations et promesses de candidats.

“Le rail à Thiès est plus utile que le TER qui s’arrête à Diamniadio” (Madické Niang) ; “On a suffisamment trompé le peuple” (Sonko) ; “La mobilisation des Sénégalais témoigne leur désir de changement” (Idrissa Seck) ; “Voter pour la continuité au lieu d’une aventure sans lendemain” (Macky Sall) ; “Revoir les accords de pêche et encourager la pêche continentale” (Issa Sall).

Le Soleil reprend Ousmane Sonko à sa Une : “Le glas du système va sonner ce 24 février”. Dans le journal, Macky Sall appelle à “traduire la mobilisation dans les urnes” tandis que Idrissa Seck promet d’apporter “des solutions” aux complaintes des populations. Madické Niang veut “doter Rufisque de nouvelles infrastructures” alors qu’Issa Sall promet que “Thiès et Guinguinéo seront nos deux hub de transport”.

Selon Vox Populi, “Idy se paie la tête de Macky Sall à Fatick” en déclara nt : “Prions qu’au soir du 24 février à 19h, au réveil de sa sieste, qu’on lui annonce qu’il a perdu les élections et qu’il retourne à Fatick”.

“Ce qui me frappe le plus, ce qu’après les 7 années, l’indice de pauvreté de la région de Fatick soit encore très élevé. S’il pense que rassembler ses responsables dans des stades est une force, c’est triste”, a déclaré Idrissa Seck.

Le journal Enquête dresse le portrait du candidat de la coalition “Idy 2019” qu’il présente comme “Le nouvel homme fort”. “Idrissa Seck est à l’inverse de l’obsolescence programmée. Des versions plus récentes sont apparues dans le champ politique, mais ne sont pas parvenues à limiter sa durée de vie politique”, écrit Enquête.

Le journal ajoute : “De mémoire de politicien au Sénégal, la providence aura rarement travaillé à faire plus chanceux, plus fortuné qu’Idrissa Seck. Le président du Conseil départemental de Thiès revient toujours par-devant de la scène après avoir touché le creux de la vague”.

Le journal L’As ouvre ses colonnes au Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne et titre : “Dionne démolit Idy et Sonko”. Selon lui, “le bilan d’Idrissa Seck se résume aux chantiers de Thiès et à leurs conséquences”. Il affirme aussi avoir “écouté avec tristesse Sonko menacer la Mauritanie”.

Vox Populi annonce que les 4 candidats de l’opposition ont mis sur pied une plate-forme de sécurisation des élections. Mamadou Diop Decroix est aux commandes de cette structure chargée de “veiller sur la transparence et contrer les achats de conscience”, explique Vox Populi.

A propos de l’organisation des élections, le ministre de l’Intérieur, “Aly Ngouille Ndiaye persiste et signe”, selon Sud Quotidien. Face aux observateurs, il a assuré que “le scrutin se déroulera dans la transparence”. Le Témoin parle des “assurances d’Aly Ngouille Ndiaye”.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok