La revue de presse écrite du 29 avril

La politique demeure en vue dans les journaux mais la livraison de vendredi de la presse quotidienne traite dans le même temps de divers autres sujets, dont le braquage il y a deux jours d’un bureau de transfert d’argent à Nord-Foire, un quartier de Dakar.

Dans l’attente du prochain gouvernement suite à la réélection du président Sall, l’intérêt des journaux pour la politique d’autant plus entretenu qu’il se nourrit d’abord et avant tout de spéculations.

Depuis son séjour au Maroc où il s’était retiré quelques jours, suite à la présidentielle du 24 février dernier, « le président a instruit, comme il est de coutume, le directeur général de la Police nationale de faire mener les enquêtes administratives sur 52 Sénégalais’ »potentiellement appelés à intégrer le prochain gouvernement, explique Source A.

« Pour brouiller les pistes, Macky Sall a, bizarrement, mis sur la liste des ministres qui ont assisté, avant-hier, au dernier Conseil des ministres », écrit le journal. Et Kritik’ de se demander : « Staut quo, Turn over ou new-look ? »

« Alors que tous les signaux alertent sur un imminent remaniement ministériel, le président Macky Sall peut bien tromper son monde », ajoute cette publication en parlant d’un « jeu d’ombres » annonçant « une météo politique agitée en début avril ».

« Tous les scénarios restent prévisibles, tant le maître des céans a verrouillé son projet (…) », indique Kritik’, pendant que le journal Enquête note : « Confronté à un dilemme cornélien dans la mise en place du prochain gouvernement, Macky Sall compte sur des piliers pour mener à bien son quinquennat ».

« Toutefois, malgré la complexité de la tâche, le chef de l’Etat nouvellement réélu a des hommes sur qui il peut à tout moment compter pour la conduite des affaires publiques et la réussite de son second et dernier mandat », ajoute le même journal.

En attendant, le président Sall va remercier les membres de son cabinet en les rencontrant ce vendredi, annonce le quotidien L’As, une information dont le journal Le Quotidien également se fait l’écho.

« Macky Sall compte ainsi le remercier pour leurs bons et loyaux services au cours de son premier mandat. Une manière de leur signifier la fin de leur contrat », souligne L’As.

L’actualité politique ne se résumant pas à la seule question de la formation du prochain gouvernement, Vox Populi tient chronique « d’une descente aux enfers » de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall et s’interroge sur son avenir politique suite à sa condamnation pour 5 ans de prison pour notamment escroquerie sur deniers publics.

« L’avenir politique de Khalifa Sall pose problème, après que l’un de ses plus proches collaborateurs, Bamba Fall, a décidé de le lâcher et de retourner au PS », la formation au sein de laquelle tous les deux militaient avant d’en être exclus, relève le journal.

A ce sujet, Sud Quotidien évoque des manœuvres du secrétaire général du PS, Ousmane Tanor Dieng. « Après avoir fait expulser des responsables du Parti socialiste (…) », il « s’est dit disposé, lors de la 12e session du Bureau politique du PS, à leur réintégration », une sortie intervenue « dans un contexte politiquement chargé par l’attente du nouveau gouvernement » et qui « suscite pas mal d’interrogations ».

Le Témoin quotidien fait le lien entre la politique et la vie économique. Selon le journal, en raison notamment de la campagne électorale et de l’intronisation du président réélu, l’économie se trouve « en vacances prolongées ».

Sur un tout autre sujet, L’Observateur revient sur le braquage, mercredi, d’un bureau « Wafa-Cash » (transfert d’argent) à Nord-Foire, l’œuvre de « deux jeunes militaires en activité à la base aérienne de Ouakam », à Dakar.

Le cerveau de ce braquage, Lamine Sagna, un soldat de la classe 2015/3, « avait déjà commis un acte similaire en Casamance au préjudice de douaniers. Il faisait l’objet d’une procédure de radiation », indique le journal.

Selon Voix Populi, citant la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA), « le soldat qui a volé en février de l’argent à un poste de douane à Mpack, à Ziguinchor, est sous le coup d’une procédure de radiation ».

Le Soleil ouvre sur la célébration de la fête de l’indépendance, le 4 avril prochain et annonce « 5.850 défilants dont 1.815 civils », le Témoin quotidien ajoutant que « 7 aéronefs, 345 véhicules, 124 motos et 91 chevaux de la gendarmerie nationale seront (également) de la partie ».

commentaires
Loading...