.

.

.

.

.

L’accident de train en RDC a fait 32 morts et 91 blessés

Le déraillement d’un train dimanche soir dans le centre-ouest de la République démocratique du Congo a provoqué la mort de 32 personnes et blessé 91 autres, selon un nouveau bilan des autorités lundi.

Parmi les blessés, 18 sont dans un état grave, a indiqué à un correspondant de l’AFP l’administrateur adjoint du territoire de Mweka, Franck Pongo, arrivé lundi matin sur les lieux.

Le train de marchandises a déraillé dans la province du Kasaï, entre Ilebo et Kananga. Il transportait des passagers clandestins, comme souvent dans divers pays d’Afrique sub-saharienne.

L’accident a eu lieu à 140 km au nord de Kananga, l’une des principales villes des provinces du Kasaï.

Dans la région minière de Katanga, en RDC, un train a déraillé le 12 novembre 2017.
Au moins cinq morts dans le déraillement d’un train au centre de la RDC
« Plusieurs wagons sont tombés dans l’eau à la hauteur du pont sur la rivière Luembe », avait précisé dimanche soir un responsable de la police de la gare ferroviaire de Bena Leka.

« Nous sommes débordés par le nombre des blessés. Nous travaillons en urgences », avait aussi témoigné dimanche le Dr Jean Claude Tshimanga de l’hôpital de Kakenge. Le bilan était alors de 24 morts et 31 blessés.

C’est le troisième accident de train en l’espace d’un mois dans le centre de la RDC. Le mois dernier, un train des passagers avait connu un accident à la gare de Kalenda (Lomami) causant 5 morts.

La société nationale des chemins de fer attribue ces accidents à répétition à l’état vétuste du réseau ferroviaire.

De nombreux accidents ont également lieu sur les embarcations qui naviguent sur le fleuve Congo ou ses affluents.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok