Le bilan du naufrage au large du Cameroun s’alourdit à 17 morts

Au moins 17 personnes ont péri dans le naufrage du bateau de passagers qui s’est renversé sur un banc de sable dimanche au large du Cameroun, selon un nouveau bilan de la radio d’Etat mercredi, et l’incertitude persiste sur le nombre de disparus.

Quatorze corps ont été repêchés mardi près de la péninsule de Bakassi, dans le sud-ouest du Cameroun, deux jours après ceux de trois premières victimes, a détaillé la Cameroon radio television (Crtv). Ce bilan a été confirmé à l’AFP par un responsable des autorités locales, sous couvert de l’anonymat.

L’Austrheim, un caboteur reconverti dans le transport de passagers battant pavillon camerounais, était prévu pour transporter 75 personnes mais il était « surchargé », selon un communiqué du ministère de la Défense. Lundi, une page Facebook réputée proche de l’armée avait évoqué « près de 200 passagers ».

Le bateau, baptisé Austrheim, a chaviré au large de Bakassi, zone située dans le Sud-Ouest, frontalière avec le Nigeria.

Au moins trois morts dans un naufrage au Cameroun
A ce jour, 111 survivants ont été secourus, selon la Crtv et le responsable local. L’incertitude demeure sur le nombre de personnes encore portée disparues.

Les recherches pour retrouver d’autres survivants ou extraire de nouveaux corps du navire retourné se poursuivaient mercredi.

Le navire était parti dimanche de Calabar au Nigeria et devait accoster à Tiko, dans le sud-ouest du Cameroun. « Selon les premières constatations, le bateau en surcharge aurait heurté un banc de sable avant de se retourner », précise le ministère de la Défense. Les autorités assurent qu’une « enquête approfondie » est en cours pour déterminer « les causes exactes de ce naufrage ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.