Le cas Jadon Sancho pourrait coûter très cher à Manchester City…

Arraché des griffes de Manchester City par le Borussia Dortmund, Jadon Sancho est l’un des plus jolis coups réalisés par les Marsupiaux. Mais en Angleterre, outre les regrets engendrés par le départ prématuré de ce grand espoir du football britannique, le cas Sancho pourrait causer bien des soucis à City. Explications.
S’il y a bien une chose que le Borussia Dortmund ne regrette pas, c’est d’avoir déboursé près de 9 M€ pour s’offrir la pépite du football anglais, Jadon Sancho. A 18 ans, ce virevoltant attaquant n’en finit plus d’impressionner les observateurs pour sa première saison complète en Bundesliga. Une éclosion qui fait le bonheur de Lucien Favre. Du coté de City, la posture d’arroseur arrosé d’un club habitué à chiper les jeunes talents européens doit donner quelques maux de tête.

Mais selon Skysports, qui cite le journal allemand Der Spiegel, l’arrivée de Sancho chez les Citizens en 2015 va bientôt être au coeur d’une enquête. En clair, Manchester City est soupçonné d’avoir payé en 2015 l’agent de Sancho, Emeka Obasi, à hauteur de 200 000£ (environ 233 000€) lorsque le jeune joueur a rejoint le centre de formation mancunien à l’âge de 14 ans. C’est là que tout se joue. Les règlements de la fédération anglaise (FA) et de la FIFA stipulent bien qu’aucun joueur ne doit être représenté par un agent avant l’âge de 16 ans.

Le spectre d’une sanction à la Chelsea
« Nous confirmons que nous allons enquêter sur ces informations », a déclaré à Skysports un membre de la FA. Pour tenter d’échapper au coup de bâton, City aurait justifié ces 233 000€ payés à Obasi en indiquant qu’il s’agissait d’une facturation pour un travail de scouting. Seul souci, le média anglais affirme qu’une note interne classerait la même somme d’argent en tant que commission d’agent.

Si cela se confirme, City serait donc en faute. Sollicité, le club anglais n’a pas souhaité s’étendre sur l’affaire, préférant rappeler qu’il est systématiquement visé par de multiples enquêtes, dont celle menée dans le cadre du fair-play financier. Reste que si une faute a été commise, Manchester City pourrait le payer très cher. Pour rappel, Chelsea vient d’être interdit de mercato suite à des infractions concernant des transferts de mineurs…

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok