Le Club América commence sérieusement à perdre patience avec Jérémy Ménez

Progressivement de retour après plusieurs pépins physiques, Jérémy Ménez ne semble plus entrer dans les plans de Club América. Un départ cet été est même déjà évoqué.
Si l’aventure d’André-Pierre Gignac à Monterrey se déroule sans accroc depuis l’été 2015, celle de Jérémy Ménez à Mexico est loin d’être un long fleuve tranquille. Arrivé en janvier 2018, après un passage furtif à Antalyaspor, l’attaquant français n’a pas franchement eu l’occasion de se mettre en évidence (12 apparitions en Liga MX, 3 réalisations) en raison d’une rupture des ligaments croisés du genou et d’autres pépins physiques. Aujourd’hui, l’ancien Parisien est officiellement apte. Il a même fait son retour à la compétition le 5 mars, contre Nexaca (1-3, 1ère journée, match en retard), et enchaîné face à Puebla (1-0, 10e journée). Une dernière prestation en dedans, qui lui a d’ailleurs valu un remplacement à la pause.

Depuis, le natif de Longjumeau n’a pas été convoqué pour le classique face à Chivas (0-2, 11e journée de Liga MX). Un simple choix technique selon son coach Miguel Herrera. « Je le sens bien, chaque jour un peu mieux. Mais je dois prendre des décisions et Jérémy ne fera pas le voyage », expliquait-il. En interne, pourtant, le cas de l’international tricolore (24 sélections, 2 réalisations) fait jaser. Selon les informations qui filtrent dans la capitale, il souffrirait d’une surcharge musculaire à la cuisse, raison pour laquelle il n’a pas été à Guadalajara avec ses partenaires. « C’est pour cette raison qu’il ne s’entraîne pas en ce moment. On verra s’il revient après la trêve internationale », nous explique Victor Diaz, journaliste pour le quotidien sportif mexicain Récord.

« Jérémy Ménez ? Il n’est pas à la hauteur celui-là »
Ce énième contretemps a visiblement eu raison de la patience de la direction azulcrema. « Pour la direction de l’América, c’est trop, ça ne m’étonnerait pas qu’elle le pousse vers la sortie », nous a-t-il confié. Un son de cloche qui transpire chez les supporters de l’écurie mexicaine. « Jérémy Ménez ? Il n’est pas à la hauteur celui-là, c’est pour ça que les fans n’achètent pas son maillot. Son transfert a fait beaucoup de bruit, mais, lors du peu de matches qu’il a disputés, il n’a montré que quelques détails techniques, mais sincèrement, ce n’est pas le joueur que nous espérions. Il n’a pas fait la différence dans cette équipe », a ainsi confié l’un d’eux, Joel Mendoza, à El Economista.

Il se murmure ainsi que, conscients du mécontentement grandissant, les patrons du club souhaiteraient s’en séparer cet été, et ce, même s’il lui restera encore six mois de contrat. Il faut dire que, pour l’heure, l’investissement consenti à l’hiver 2018 n’a pas franchement été rentabilisé. L’América avait ainsi déboursé 250 000€ d’indemnité de transfert à Antalyaspor, plus une prime à la signature à hauteur d’1,245 M€ et un salaire d’1,66 M€ par an. Un camouflet pour América, qui entend donc pousser Jérémy Ménez, « le Français de cristal » comme le surnomme Récord, vers la sortie pour recruter de nouveaux joueurs étrangers.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok