Le commerçant Abdou Aziz Ba pousse Fatou Diakhaté à la pr0st1tuti0n« «clients yii 5500 F laniu ma done faye , 2 paquets de pr*serv*tifs …

3 ans de prison ferme, c’est la peine que risque le commerçant Abdou Aziz Ba, qui comparaissait, hier, devant le juge des flagrants délits de Dakar pour proxénétisme. Quant à son acolyte, Fatou Diakhaté, le procureur a souhaité qu’elle soit internée dans une institution sanitaire pour des soins. Pour une partie de jambes en l’air monnayée, ce prévenu proposait des clients à la «déficiente mentale» Fatou Diakhaté, au bar-restaurant «Adéane» de Dieuppeul. Ils seront fixés sur leur sort le 29 novembre prochain.

Il n’y a pas suffisamment d’expressions péjoratives pour qualifier l’attitude du commerçant Abdou Aziz Ba. Son comportement est digne d’une bête et non d’un être humain. Au lieu d’aider la «démente» de 20 ans, Fatou Diakhaté, qui ignore tout ce qui se passe autour d’elle, il a voulu faire d’elle sa vache laitière en la pervertissant. En effet, cette fillette, qui ne semblait pas jouir de ses facultés mentales, a quitté son quartier de Guédiawaye, depuis des jours. Ce faisant, elle a eu la malchance de croiser le chemin du «prédateur sexuel» Abdou Aziz Ba. Au lieu de l’aider à retrouver les siens, il l’a séquestrée chez lui et entretenu avec elle des relations sexuelles. Pis, il l’a conduit au bar-restaurant «Adéane», qui se trouve à Dieuppeul, où il lui a proposé des clients pour une partie de jambes en l’air monnayée.
Finalement, son plan machiavélique a été mis à nu par le vigile dudit bar-restaurant. Au moment où il rodait avec Fatou Diakhaté aux alentours, il a été aperçu par le gardien Cheikh Dione qui a constaté ses agissements suspects. Sur ce, il a interpellé la gamine. Se confiant à lui, elle lui a révélé que le mis en cause a couché avec elle, avant de lui chercher d’autres hommes avec qui elle entretient des rapports sexuels en contrepartie de sommes d’argent.
Suite à la dénonciation du vigile, Abdou Aziz Ba a été épinglé par les éléments de Dieuppeul qui étaient en patrouille. Sous la selle de sa moto, 2 paquets de préservatifs et 4000 F ont été retrouvés. Conduite à la police, Fatou Diakhaté a déclaré que l’inculpé récupérait les revenus et lui promettait de lui acheter des effets vestimentaires. En vain. Elle ajoute qu’il ne lui achetait que le petit-déjeuner avec lesdits montants.
Pour sa part, Abdou Aziz Ba a affirmé qu’il ne percevait qu’une commission de 1000 F, vu que la fille ne gagnait pas beaucoup dans cette activité. Abdou Aziz Ba a été incriminé pour complicité de proxénétisme, Fatou Diakhaté, quant à elle, est poursuivie pour défaut de carnet sanitaire.

Fatou Diakhaté, la victime : «Les clients me payaient 5500 F et c’est lui qui gardait l’argent»

Hier, face au juge du tribunal des flagrants délits de Dakar où ils ont comparu, chacun a narré sa version des faits. Ainsi, la prévenue Fatou Diakhaté a enfoncé son acolyte. «J’ai quitté chez moi il y a 2 mois J’ai été chassée par ma mère. Je l’ai connu aux Hlm et il est devenu mon petit-ami. Nous avons eu à coucher ensemble. Ce soir-là, il était en ma compagnie pour me chercher des clients avec qui coucher. Et on devait se partager le butin. C’est lui qui me proposait d’y aller. Les clients me payaient 5500 F et c’est lui qui gardait l’argent. Il ne m’achetait que le petit-déjeuner», a lâché la gamine, qui dit être âgée de 16 ans sur le procès-verbal.

Abdou Aziz Ba nie totalement

Pour sa part, le natif de Ourossogui, marié et âgé de 31 ans, Abdou Aziz Ba, a nié les faits. «Tout ce qu’elle raconte n’est pas vrai. Je la connais il y a à peine 5 jours. Elle vient à mon commerce. J’y étais avec ma femme et non avec elle ce soir-là. Je ne faisais qu’intervenir ce soir-là lorsque je l’ai vue, au moment où d’autres hommes la conduisaient», s’est dédouané le résident de Castors.

Le procureur demande 3 ans contre Abdou Aziz Ba et le placement dans une institution de la victime»

Malgré ces contestations, le procureur a martelé : «c’est des faits constants. Il est de mauvaise foi. Le prévenu a voulu faire d’elle un objet de travail. Et à la voir, on sait qu’elle ne jouit pas de ses facultés mentales. Et c’est triste d’entendre la fille nous dire qu’elle ne percevait rien, mais n’attendait que des promesses. Je sollicite qu’elle soit placée dans une institution de ce pays pour qu’elle ait des soins médicaux. Vu qu’elle n’a pas atteint l’âge d’avoir un carnet sanitaire, je demande sa relaxe du délit de défaut de carnet sanitaire. Par ailleurs, je requiers 3 ans de prison ferme contre Abdou Aziz Ba», a requis la représentante du parquet. Avocat de Fatou Diakhaté, Me Khady Sèye a souhaité la relaxe de sa cliente afin qu’elle soit placée dans une institution pour des soins. Selon la robe noire, elle a été usée et pressée comme du citron par le prévenu, qui l’a emmenée chez lui. Délibéré après-demain 29 novembre.

Fatou D. DIONE
jotaay.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.