Le délicat casse-tête financier que doit résoudre le Barça pour s’offrir Neymar

La presse espagnole dévoile ce mercredi de nouveaux détails sur la façon dont le FC Barcelone peut s’offrir Neymar. Et les Catalans auront une marge de manœuvre limitée, la faute au fair-play financier.
Neymar rejoindra-t-il le FC Barcelone cet été ? C’est la question que toute la planète football se pose en ce moment. Si ça ne dépendait que du Brésilien, la réponse serait clairement positive. Le PSG lui-même semble disposé à le laisser filer, même s’il faudra qu’une offre particulièrement intéressante arrive sur le bureau de Nasser Al-Khelaïfi pour que ce dernier accepte de se séparer de son numéro 10. Du côté du FC Barcelone, le discours de façade consiste à dire que le club n’en veut pas, mais comme l’a révélé la presse catalane, Josep Maria Bartomeu et ses troupes sont bien déterminés à rapatrier leur ancien joueur.

Mais entre vouloir et pouvoir, il y a souvent une différence importante, surtout dans le monde du football. Si les Barcelonais vont devoir faire des efforts colossaux pour convaincre les dirigeants parisiens, qui ont pour l’instant repoussé toutes les approches barcelonaises, il va aussi falloir composer avec un autre facteur : le fair-play financier. Le quotidien Marca dévoile ainsi de précieuses informations sur cette opération, affirmant que s’il s’offre Neymar, le FC Barcelone va devoir trouver 300 millions d’euros d’ici juin 2020 pour ne pas se mettre dans une situation compliquée vis à vis du FPF.

Le Barça devrait trouver 300 millions d’euros
Explications : cet été, le FC Barcelone a déjà déboursé 225 millions d’euros (Frenkie de Jong, Neto, Antoine Griezmann), mais n’en a encaissé que 2 (Sergi Palencia). Les ventes de joueurs comme Denis Suarez ou André Gomes ont effectivement été comptabilisées dans l’exercice financier de la saison 2018/2019. Le FC Barcelone est donc sur un déficit mercato de 223 millions d’euros. Avec le possible transfert de Neymar, ce déficit pourrait s’élever jusqu’à 400 millions d’euros, en fonction des modalités de l’opération et si on part du principe que le Barça déboursera un montant situé entre 175 et 200 millions d’euros.

Les règles du fair-play financier stipulent que la différence entre les dépenses et les revenus liés au mercato ne peut pas être supérieure à 100 millions d’euros. Si le FC Barcelone venait à recruter Neymar, il se retrouverait ainsi avec un déficit potentiel d’environ 400 millions d’euros, et devrait donc en trouver 300 d’ici le mois de juin 2020. Un vrai casse tête pour le club de la côte catalane, qui a ces dernières années eu du mal à bien vendre ses joueurs indésirables. Des joueurs comme Philippe Coutinho, Malcom ou Ousmane Dembélé conservent cependant une belle valeur marchande. On comprend donc mieux la volonté des Catalans d’insister pour inclure des joueurs dans le deal, dans le but de devoir verser le moins de cash possible sur les comptes parisiens…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.