Le dernier vœu de Colette Senghor,selon Moustapha Niasse…

Selon les témoignages de Moustapha Niasse, le dernier souhait de la veuve du président Senghor décédée ce lundi 18 novembre, était d’être enterrée au Sénégal, plus précisément auprès de son défunt mari, le président Léopold Sedar Senghor, renseigne Rfm.

Muse du poète
Elle a rejoint son mari Léopold Sédar Senghor, lui-même décédé le 20 décembre 2001 à l’âge de 95 ans. Colette Senghor était une femme de l’ombre, une sentinelle auprès du président, c’était quelque part sa muse », se remémore avec émotion le maire de Verson Michel Marie, « mais elle a participé grandement à la vie locale pendant près de cinquante ans. » Le couple s’était définitivement installé dans la commune calvadosienne, située près de Caen, au début des années 80 après y avoir séjourné régulièrement durant les vacances. Une femme « partie dans la sérénité et la paix après avoir été malade durant six ans », souligne l’élu.

Senghorien
Homme de confiance de Senghor, Moustapha Niasse est ministre des Affaires étrangères en septembre 1978. À l’arrivée d’Abdou Diouf au pouvoir, en 1981, il garde le poste. Septembre 1984, premier accroc. En plein Conseil des ministres, il gifle son collègue Djibo Leity Kâ, qui lui reprochait un certain absentéisme. Tout Dakar en parle ! Niasse ne peut pas rester à la tête de la diplomatie. Diouf lui propose un autre ministère, mais il préfère se lancer dans les affaires comme consultant international.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.