Le Doyen des juges a fâché la coalition au pouvoir avec l’audition de Sonko

L’audition de Ousmane Sonko par le Doyen des juges d’instruction Samba Sall, n’a pas plu aux gens de la majorité présidentielle. En atteste la réaction du président de la Commission d’enquête parlementaire sur l’affaire des 94 milliards, Cheikh Seck, qui était l’invité de l’émission Grand Jury de la Rfm.

«Le juge aurait du attendre le travail du procureur. Au nom du respect de la séparation des pouvoir, il n’aurait pas du recevoir Sonko et l’auditionner», s’est-il plaint devant le journaliste Babacar Fall.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.