Le FC Barcelone veut encaisser 300 M€ au mercato

Ambitieux pour son mercato estival, le FC Barcelone espère pouvoir le financer en grande partie grâce à des ventes. Et visiblement, les Culés veulent récupérer un très joli chèque.
Bien content d’avoir pu recruter Frenkie de Jong, le FC Barcelone ne compte pas s’arrêter là. Depuis plusieurs semaines, et ce n’est plus un secret pour personne, le club catalan s’active pour renforcer sa défense et son secteur offensif. Face aux doutes concernant son arrière-garde, et notamment vis-à-vis des récentes prestations de Samuel Umtiti, les Blaugranas veulent chiper l’autre grand talent de l’Ajax Amsterdam Matthijs de Ligt, le défenseur central le plus convoité d’Europe.

En attaque, c’est la succession du Pistolero Luis Suarez qui préoccupe les dirigeants espagnols. Aujourd’hui, deux noms se dégagent : le Serbe Luka Jovic (Eintracht Francfort) et le Français Antoine Griezmann (Atlético de Madrid), même si les derniers échos en provenance de la capitale espagnole indiquent que le champion du monde français souhaiterait finalement rempiler pour une saison supplémentaire au Wanda Metropolitano. Quoi qu’il en soit, toutes ces pistes, sans parler des possibles dossiers gérés plus discrètement, ont un coût.

Au moins 6 ventes à prévoir
Et si le Barça dispose de grosses liquidités pour enchaîner les transferts XXL sans être inquiété par le fair-play financier, les Culés veulent tout de même faire rentrer des liquidités, après avoir cassé leur tirelire pour les recrutements d’Ousmane Dembélé (105 M€ + 42 M€ de bonus), Philippe Coutinho (120 M€ + 40 M€ de bonus) et Frenkie de Jong (environ 90 M€). D’après ESPN, l’actuel leader du championnat espagnol aurait même déjà fixé un objectif concernant le montant des ventes.

Le but du président Josep Maria Bartomeu serait donc de récupérer un chèque global de 300 M€. Un montant énorme que les Blaugranas comptent atteindre grâce notamment à plusieurs ventes : celles de Philippe Coutinho, d’Ivan Rakitic, de Samuel Umtiti, de Malcom, de Jasper Cillessen et d’André Gomes. Autant de candidats au départ, qui ne seront peut-être pas tous d’accord pour quitter la Catalogne, dont la valeur marchande rend largement possible l’objectif fixé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.