LE FERROVIAIRE, UNE ALTERNATIVE AUX ACCIDENTS (DG PTB)

Le ferroviaire constitue ’’la meilleure alternative’’ pour les accidents qui devraient diminuer avec la relance du chemin de fer au Sénégal, a indiqué le directeur général du Petit train de la banlieue (PTB), Omar Sylla.
“Nous sommes à l’ère du ferroviaire et tous les experts en sont arrivés à cette conclusion que l’alternative pour les nombreux accidents, les embouteillages et les problèmes de transport, c’est le ferroviaire”, a-t-il déclaré à des journalistes, dimanche à Louga, en marge d’une assemblée général d’un GIE de chauffeurs qui comptent soutenir son action.
“C’est sûr que avec la relance du chemin de fer, les accidents et les embouteillages vont diminuer”, a prédit M. Sylla, magistrat et conseiller juridique du ministre des Transports.
Selon lui, la plus haute autorité du Sénégal, le président de la République Macky Sall, a porté ce plaidoyer auprès Fonds monétaire international (FMI).
Il s’est dit “très conscient des efforts que l’Etat est en train d’accomplir pour moderniser le domaine des transports, poule le rendre plus performant”.
Pour ce faire, “il faut des infrastructures de qualité (…) mais aussi des véhicules de qualité et une révolution des mentalités”, toutes choses qui demandent selon lui du temps.
Le directeur du PTB, qui assure le transport de 17000 personnes par jour entre Dakar, sa banlieue et Thiès, commune située à 70 km de la capitale, devrait bientôt couvrir la ville de Touba et très prochainement d’autres villes de l’intérieur.
“Il y aura également d’autres dessertes sur lesquelles le ministère travaille à côté du Train express régional (TER) qui sera bientôt une réalité”, a dit M. Sylla, déplorant la disparition quasiment du chemin de fer au Sénégal, qui a selon lui hérité du “plus fort potentiel ferroviaire” après les indépendances.
commentaires
Loading...