Le ministère de l’Hydraulique relève les failles de la SDE

Après la saisine de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (Armp) par la Sde, pour contester l’attribution provisoire du contrat d’affermage pour la gestion du service public et de la distribution de l’eau dans les centres urbains et périurbains au groupe français Suez, des voix s’élèvent du côté du ministère de l’Hydraulique pour livrer leurs vérités.

D’après les partisans de Mansour Faye, «la vocation sociale de la deuxième réforme de l’Hydraulique urbaine et péri-urbaine est un élément essentiel de ce dossier. En conséquence, l’Etat a inclus dans le dossier d’appel d’offres une clause de révision à la baisse». Ces précisions faites, ils soutiennent que «les trois candidats pré-qualifiés, à savoir SDE, VEOLIA ET SUEZ, ont été invités à proposer une offre qui consacre une baisse du prix de l’eau.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok