Le nouveau Demba Diop coûtera quelque 2 milliards CFA pour 15.000 places

La réhabilitation du stade Demba Diop, dont le but est de faire de cette enceinte une infrastructure moderne de 15.000 places assises, devrait coûter entre un milliard et demi et deux milliards de francs CFA, estime le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) Me Augustin Senghor.

“Grâce aux fonds du programme d’assistance Forward 1.0 que nous n’avons pas totalement consommés et ceux de Forward 2.0 qui sont étalés de 2019 à 2022, on aura les moyens pour ériger ce stade moderne”, a-t-il expliqué dans un entretien avec l’APS.

Selon lui, des contributions de l’Etat et de l’instance dirigeante du football sénégalais devraient venir s’ajouter aux fonds ainsi disponibles. Augustin Senghor faisait le bilan d’une visite de travail du Bureau régional de la FIFA à Dakar, une rencontre tenue sur les installations fédérales de Toubab Dialaw et de Guéréo.

A l’en croire, la Fédération sénégalaise n’attend que “le feu vert du chef de l’Etat pour débuter les travaux de réhabilitation”, lequel avait donné son feu vert lors d’une visite du président Gianni Infantino et du responsable du Programme régional de développement pour la zone Afrique et Pacifique, Véron Mosengo-Omba.

Le président Macky Sall “avait donné son accord de principe mais il y avait l’hypothèque des échéances électorales’’, avec la présidentielle du 24 février dernier qui a conduit à la formation dimanche d’un nouveau gouvernement, dimanche.

“La Fédération de football qui aura la charge de la gestion’’ de cette infrastructure, “donnera le maximum pour mériter la confiance (placée en elle) et ce sera une occasion pour l’Etat d’inaugurer une nouvelle forme de gestion de nos infrastructures”, a souligné Augustin Senghor.

Il fait observer que dans cette perspective, la question de la maintenance des infrastructures demeure posée, au regard des importantes sommes dépensées pour leur érection.

La Fédération de football table ainsi sur un système de “naming”, opération qui consiste à attribuer, moyennant finances, le nom d’une marque ou d’une société marraine à une enceinte sportive.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.