Le Parlement de la CEDEAO « affranchit » les populations du Liberia et de la Sierra Leone

Le Parlement de la CEDEAO « affranchit » les populations du Liberia et de la Sierra Leone
Plein d’enseignements : la visite des parlementaires de la CEDEAO à la frontière du Liberia avec la Sierra Leone, l’a été. Ce vendredi 28 septembre 2018 aura été un jour historique pour S E Moustapha Cissé Lo et la délégation de parlementaires de la CEDEAO forte d’une trentaine de membres. Malgré la distance de près de 137 kilomètres de Monrovia capitale du Libéria les députés ont été enthousiasmé par l’accueil des populations des deux pays réunies sur le pont de l’union du fleuve Mano.

Un pont qui le temps d’une journée a été le point de jonction des représentants des différents états de la CEDEAO. Du sénégalais Moustapha Cissé Lo, au guinéen Alpha Ba en passant par les ivoiriens, les togolais ou encore le libérien Edwin Snow Jr ; tous ont été unanime à saluer cette initiative hautement appréciée par les populations des deux pays voisins.


Un pont qui, au-delà des frontières, représente également le point de convergence du fleuve Mano qui traverse les 4 états du Mano River Union : la Guinée, le Libéria, la Cote d’Ivoire et la Sierra Léone.

Un pont qui a servi d’exutoire pour les populations qui pour la première fois, de leur vie pour certain, ont été invité à dire de vive voix leur préoccupations, attentes et espérances dans cette visite initié par le président du parlement de la CEDEAO. Un moment attendu par les populations qui ont tour à tour listé leurs difficultés. Celles-ci ont pour nom entre autres : l’absence d’électricité qui accentue l’insécurité et de fait, limite la circulation des personnes et des biens entre les deux pays ; la pauvreté grandissante au niveau des frontières ; les tracasseries douanières qui sont finalement un fait dans presque tous les états de la CEDEAO.

Des complaintes qui ne sont pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Le président du parlement de la CEDEAO a d’emblée, après avoir magnifié la tenue de ce fora, a promis de défendre leurs intérêts en parfaite harmonie avec les représentants des deux états au sein du parlement qui ont tout de suite affirmé leur engagement aux côtés du président Moustapha Cissé LO.
Ce dernier de rappeler que cette action menée au niveau des frontières depuis quelques mois est le prolongement de la volonté des pères fondateurs tout en y mettant une touche novatrice qui est de traduire dans les faits ce leitmotiv : la CEDEAO des peuples au-delà de la CEDEAO des états.

Une seconde visite au niveau de la frontière de la Guinée avec le Liberia est prévue ce Samedi 29 Septembre 2018.

Nouvelactu

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok