Le PDCI fait le ménage dans ses rangs

Le parti de l’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié a exclu 17 militants qu’il reproche d’avoir pris part, lundi dernier, à l’assemblée constitutive du RHDP-Parti unifié avec des formations membres de la majorité présidentielle.

Le PDCI avait demandé à ses militants de ne pas prendre part à la création du RHDP-Parti unifié, avec le RDR du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, et d’autres petites formations.

Lors d’une conférence de presse, dimanche, à Abidjan, Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif du PDCI, a rendu publique l’exclusion de ses camarades.

Parmi les militants exclus figurent Kobenan Kouassi Adjoumani, qui est ministre des Ressources animales et halieutiques, et le député Félix Anoblé.

Alassane Ouattara ne sera pas candidat en 2020

“Les membres fondateurs du RHDP-Parti unifié savent que nul ne peut appartenir à deux partis politiques en même temps, selon les dispositions de la loi relative aux groupements et partis politiques. Ces personnes ne peuvent plus se prévaloir de leur qualité de membres du PDCI, dont ils se sont exclus eux-mêmes, en choisissant de devenir des militants du RHDP-Parti unifié”, a déclaré M. Guikahué lors d’une conférence de presse.

Les personnes exclues de la formation politique d’Henri Konan Bédié ne doivent plus parler au nom du parti, ni arborer ses insignes, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le PDCI pourrait faire cavalier seul pour les élections municipales et régionales d’octobre prochain, selon son secrétaire exécutif.

“Si le RHDP-Parti unifié est mis en avant, le PDCI ira seul aux élections”, a dit Maurice Kakou Guikahué, tout en démentant toute rupture de son parti avec le RDR.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok