Le rêve de jeunesse de Doudou Kende Mbaye était…

« Mon ambition était de devenir journaliste car j’ai toujours aimé communiquer avec les gens », révèle le célèbre chantre de la tarikha tidjane dans une édition spéciale consacrée ce vendredi au Maouloud par Le Soleil. Doudou Kende Mbaye se considère malgré tout dans la grande famille en tant que « journaliste de la Khadra » car, « à travers la chanson religieuse je reste toujours dans le monde de la communication. Je livre des messages ».

 Fils et héritier de l’érudit dans le genre Mbaye Dondé Mbaye, Doudou Kende, Amadou Kende de son vrai nom, a suivi un cursus scolaire sanctionné par le Bac littéraire et une première année de fac, en portugais. Il a aussi fait du théâtre au lycée, travaillé à la banque avant d’émigrer en France puis en Italie.
commentaires
Loading...