LE SÉNÉGAL « NE PEUT PAS RÉTABLIR LA PEINE DE MORT’’ (SECRÉTAIRE D’ETAT)

Le Sénégal APS
SENEGAL-JUSTICE
LE SÉNÉGAL « NE PEUT PAS RÉTABLIR LA PEINE DE MORT’’ (SECRÉTAIRE D’ETAT)
21 mai 2019 à 15h35min 0 0% Tags:
Dakar, 21 mai (APS) – Le Sénégal ne peut pas rétablir la peine de mort, mais l’Etat fera son travail d’identification de personnes coupables de crimes jugées atroces pour les traduire en justice, a soutenu mardi à Dakar, le secrétaire d’Etat, chargé de la Promotion des droits humains et de la Bonne gouvernance, Mamadou Saliou Sow.

« La peine de mort, nous ne pouvons pas l’appliquer, mais l’Etat fera son travail pour identifier les coupables (d’atrocités) et les sanctionner », a-t-il notamment indiqué, en marge des travaux d’un atelier de partage et d’analyse du cadre multi-acteurs du suivi budgétaire.

Le secrétaire d’Etat répondait à une question portant sur le débat sur le retour de la peine de mort, faisant suite à une série de meurtres enregistrés dernièrement au Sénégal. La peine de mort, qui n’a plus été appliquée au Sénégal depuis 1967, a été abolie à la faveur du vote d’une loi par le Parlement le 10 décembre 2004.

M. Sow, présidant l’ouverture officielle de cette rencontre, a fait observer une minute de silence en mémoire de Bineta Camara, assassinée samedi à Tambacounda, et de deux filles ayant trouvé la mort dans l’effondrement d’un bâtiment à Yeumbeul, dans la grande banlieue dakaroise.

« Nous sommes tous des humains, je comprends l’amertume des familles des victimes », mais ’’nous allons privilégier la prévention’’, a souligné le secrétaire d’Etat chargé de la Promotion des droits humains et de la Bonne gouvernance,

« Nous allons organiser des rencontres, des séminaires pour faire davantage la promotion des droits humains », a-t-il promis, en présence notamment de représentants du Conseil économique, social et environnemental (CESE), d’élus et d’acteurs de la société civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.