image

Le thé et le café augmentent-ils le risque de développer un cancer du poumon ?

Selon l’étude, les personnes qui buvaient plus de deux tasses de café par jour, avaient « 41% de risque de plus que les autres de développer un cancer du poumon »
Pour le thé, la probabilité de développer un cancer du poumon est augmentée de 37 %
L’étude est « observationnelle », comporte plusieurs limites et « ne prouvait pas la cause à effet », soutient son auteur principal, Jingjing Zhu
Une étude observationnelle en médecine ne peut pas être considérée de la même manière qu’une étude avec expériences scientifiques à l’appui, selon un chercheur en systèmes de santé
« Le cancer des poumons est presque exclusivement lié aux fumées », explique un cancérologue.
Dans un article paru à la rubrique santé du magazine Reines d’Afrique, il est écrit que le thé ou « ataya » et le café, augmentent les risques de développer un cancer du poumon.

L’auteur de l’article se base sur une « nouvelle étude » menée par des chercheurs qui auraient observé que les personnes qui buvaient plus de deux tasses de café par jour, avaient « 41% de risque de plus que les autres de développer un cancer du poumon ».

S’agissant du thé, il est écrit dans le texte que « la probabilité de développer un cancer du poumon est augmentée de 37% ».

« Ces risques ne sont pas variables en fonction de l’âge, du sexe ou de l’origine », peut-on lire dans le texte.

« Etude observationnelle »
Sur le site Live science d’où Reines d’Afrique affirme avoir tiré cette information, les conclusions ne sont pourtant pas aussi catégoriques. Il y est mentionné que cette étude qui n’est qu’ « observationnelle » comporte plusieurs limites et « ne prouvait pas la cause à effet », soutient Jingjing Zhu l’auteur principal de l’étude, doctorant à l’Université Vanderbilt du Tennessee aux Etats-Unis.

« Une étude observationnelle en médecine ne peut pas être considérée de la même manière qu’une étude avec expériences scientifiques à l’appui », soutient Dr Ibra Diagne, chercheur en systèmes de santé au Centre National Hospitalier Universitaire (CNHU) de Fann, qui explique que « cette dernière ne se base que sur l’observation et est plus utilisée dans les enquêtes sociétales ».

La fumée principale cause du cancer du poumon
« Le cancer des poumons est presque exclusivement lié aux fumées », a confié à Africa Check le Professeur Abdoul Aziz Kassé, cancérologue et maître de conférences à l’institut du cancer de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Il rajoute que la plupart des cancers des poumons sont liés aux fumées du tabac. « Plus de 92 % des cancers des poumons sont liés aux tabacs », affirme-t-il.

« Je ne vois pas quel est le mécanisme par lequel, le thé ou le café, qui ne vont pas dans le poumon et qui vont dans l’estomac peuvent entraîner un cancer au niveau du poumon », se demande-t-il.

(Note : 92 % des décès par cancers du poumon sont attribuables au tabac pour les hommes et 71% pour les femmes dans les pays développés, indique l’Institut national du cancer de France dans un document publié en 2008. Pour les pays en développement, ce chiffre est de 55 % pour les hommes et de 25 % chez les femmes, indique la même source).

L’organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que près de 70% du poids du cancer pulmonaire peuvent être attribués au seul fait du tabac.

« Il a été prouvé que le tabagisme passif, également connu sous le nom de tabagisme environnemental, provoquait des cancers pulmonaires chez des adultes non-fumeurs. Le tabac sans fumée (tabac à chiquer ou à priser) provoque des cancers de la bouche, de l’œsophage et du pancréas », peut-on lire sur une note explicative des causes des cancers sur le site de l’OMS.

Qu’est-ce qu’un cancer ?
Selon Pr Kassé, le cancer n’est pas une seule maladie, mais plusieurs. Il explique que l’organisme humain est composé de milliards et de milliards de cellules. Ces dernières, arrivées à bout de leur durée de vie sont remplacées par d’autres.

« Quand ce mécanisme de remplacement est déréglé, certaines cellules se mettent à se multiplier et ne veulent pas arrêter de se multiplier. C’est cette prolifération anarchique des cellules d’une partie du corps qui donne le cancer », explique le cancérologue qui précise que chacun des cancers a ses propriétés évolutives propres.

Lire aussi : FICHE D’INFO – Le cancer du sein, une maladie qui n’épargne pas les hommes
Le cancer au Sénégal
« Chaque année, il y a 10 500 nouveaux cas de cancer au Sénégal et 7500 décès », indique le Pr Kassé.

Le cancer du col de l’utérus est le plus fréquent chez les femmes avec 17,8 %, suivi de celui du sein avec 16,7 % des cas, selon le Pr Kassé qui précise que chez les hommes le cancer de la prostate représente 9 % des cas.

Conclusion : aucune preuve scientifique que le thé et le café augmentent le risque de cancer du poumon
Le magazine en ligne Reines d’Afrique, a publié dans sa rubrique santé un article qui affirme que le thé ou « ataya » et le café, augmentent les risques de développer un cancer des poumons.

Le Dr Ibra Diagne, chercheur en système de santé au Centre National Hospitalier Universitaire (CNHU) de Fann, indique que l’affirmation, s’appuyant sur une étude observationnelle, ne peut pas être considérée en médecine de la même manière qu’une étude avec expériences scientifiques à l’appui.

Le Dr Abdoul Aziz Kassé, cancérologue et maître de conférences à l’institut du cancer de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ainsi que l’Organisation mondiale de la Santé soutiennent que c’est la fumée qui est principalement une des causes du cancer des poumons.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.