Le vice-président du Barça relance le feuilleton Antoine Griezmann

Annoncé dans le viseur du FC Barcelone ces derniers mois, Antoine Griezmann avait vu le président blaugrana nier toute volonté catalane de l’engager durant le mercato. Pourtant, le vice-résident des Culés, Jordi Mestre, a signé des déclarations qui ne manqueront pas de relancer le dossier.
Près d’un an après avoir refusé de céder aux avances du FC Barcelone, Antoine Griezmann (28 ans) aura-t-il une nouvelle chance de rallier la Catalogne ? Dernièrement, les médias français et barcelonais faisaient part du souhait du Colchonero de rejoindre les Blaugranas, déçu des échecs répétés de l’Atlético de Madrid en Ligue des Champions. Bien décidés à préparer la succession de Luis Suarez, les Culés avaient pourtant démenti, par l’intermédiaire de leur président Josep Maria Bartomeu, vouloir retenter leur chance avec le Madrilène.

« Il est joueur de l’Atlético, sous contrat avec eux. S’il voulait venir il faudrait parler avec nos coachs, mais son nom n’est pas sur la table. La presse spécule beaucoup, mais ce n’est pas d’actualité pour Griezmann. Et Antoine n’a pas appelé le Barça ». De son côté, l’entraîneur de l’Atlético, Diego Simeone estimait que le club dirigé par Enrique Cerzo avait fait suffisamment d’efforts financiers pour ne pas craindre un départ de son buteur vedette. « Le club a fait un énorme effort la saison dernière pour continuer à s’offrir ses services. Il est heureux à Madrid, il a une relation extraordinaire avec ses coéquipiers dans le vestiaire, c’est un joueur très important pour notre équipe et rien ne me fait penser qu’il partira ».

Le Barça n’aurait pas de problème à se payer Griezmann
Mais hier soir, le vice-président du Barça, Jordi Mestre, a peut-être relancé le dossier. Interrogé à ce sujet dans l’émission Que t’hi jugues diffusée sur les ondes de la Cadena Ser Catalunya, le dirigeant catalan a signé des propos intéressants relayés par Mundo Deportivo. « C’est la question la plus importante. Nous avons toujours dit que nous voulions rester discrets concernant les futurs recrutements. Pour l’instant, ce n’est pas le moment d’en parler. Que ce le sera, la direction parlera avec l’entraîneur. Sa qualité est indiscutable, il n’y a aucun doute là-dessus. Après il faut savoir si son recrutement peut nous intéresser et ce que l’on peut payer ».

Relancé alors sur la capacité du Barça à payer les 120 M€ correspondant à la clause libératoire du Français, Mestre a assuré que ce ne serait pas un problème si les Culés décidaient de passer à l’action. « Nous les aurions. Nous avons un artiste des chiffres en la personne du PDG Oscar Grau sur lequel nous pourrions nous appuyer ». En laissant clairement la porte ouverte dans ce dossier, Mestre va inévitablement relancer le battage médiatique autour de ce qui pourrait être l’un des dossiers les plus chauds du prochain mercato estival !

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok