L’entraîneur polonais, Adam Nawalka est inquiet à un jour de la rencontre contre le Sénégal

ROBERT LEWANDOSKI CAPITAINE DE LA POLOGNE: «Le Sénégal est une équipe dangereuse, elle te tue en contre-attaque»

Pour son entrée en lice dans le tournoi, la Pologne affronte demain le Sénégal. Robert Lewandowski se méfie des Lions du Sénégal en soulignant que c’est une équipe dangereuse.

Le groupe H est considéré par beaucoup de spécialistes comme celui le plus ouvert de la Coupe du monde. Même si la Pologne part un cran au-dessus du Sénégal, avec des joueurs de talent comme Milik, Zilinsky, Lewandoski, ce dernier s’est montré très méfiant. Pour l’attaquant du Bayern Munich, le Sénégal est redoutable en contre-attaque. «Les Sénégalais sont très bons en contre-attaque. Quand ils attaquent, ils le font très rapidement. Ils ne perdent pas de temps quand ils sont sur le ballon. Ils essaient de se déplacer rapidement avec la balle et te tuent rapidement. C’est une équipe vraiment dangereuse», admet Robert Lewandowski lors de la séance d’entrainement de la Pologne à Sotchi. Le joueur du Bayern Munich indique que l’objectif est de franchir les phases de groupe. «Les attentes sont grandes à la fois sur ma personne et sur toute l’équipe. La Pologne est une nation qui y croit jusqu’au bout et croise les doigts pour ses joueurs, mais elle attend beaucoup de nous. Nous sommes préparés à ce genre de rencontre. La pression a toujours existé, mis nous savons comment la surmonter», dit-il.

L’entraineur polonais, Nawalka est inquiet

Le sélectionneur national de la Pologne, est inquiet à un jour de la rencontre contre le Sénégal. C’est son adjoint, Hubert Malowiejski, qui donne l’information. «Adam est très inquiet avant ses débuts contre le Sénégal, mardi à Moscou. Les Sénégalais n’ont perdu qu’un seul match sur dix rencontres», a confié l’entraineur adjoint de la Pologne et responsable de la banque d’informations. Le staff technique redoute surtout l’attaque sénégalaise. «Les clubs dans lesquels ils évoluent parlent pour eux», ajoute Malowiejski.

​Une jeune fille russe prédit une victoire du Sénégal contre la Pologne en échange d’un selfie

Si Selbé Ndom s’est rendue célèbre grâce à ses prédictions dans l’arène, une élève russe de 15 ans n’a pas hésité à marcher sur ses pas, mais sur un autre registre. Evita, 15 ans, prédit une victoire des Lions, en échange de selfies ! La jeune fille a brandi une pancarte sur laquelle on pouvait lire : «Selfie avec moi = Sénégal 3 Pologne 0 !». Une doléance satisfaite immédiatement. Maintenant on espère que son pronostic sera exact. Toujours dans le même sillage, Sergueï, 10 ans, a tenu à souhaiter un joyeux anniversaire à Saliou Ciss qui fêtait ses 28 ans. Le jeune Russe, visiblement fan du latéral droit des Lions, lui a concocté une pancarte avec ce message : «Saliou Ciss, joyeux anniversaire». Il avait dessiné une coupe, des ballons et une médaille. Malheureusement, avec sa blessure, il ne sera pas de la partie.

POUR BATTRE LA POLOGNE MARDI: Un journaliste polonais file des tuyaux à Aliou Cissé

Journaliste sportif en Pologne, Kasper Sosnowski, qui était présent vendredi à l’entrainement des Lions, est persuadé que le Sénégal a des chances de battre son adversaire mardi. Car la bande à Lewandoski a du mal à démarrer et surtout à terminer ses rencontres. «Oui, si le Sénégal presse d’entrée la Pologne, vous pouvez avoir un résultat positif. La Pologne est une équipe qui démarre mal ses rencontres, surtout dans les dix premiers minutes. Elle termine mal aussi ses parties, ayant tendance à flancher physiquement», a répondu Kasper Sosnowski, interpelé sur les chances des Lions du Sénégal contre la Pologne. Selon lui, le Sénégal regorge de joueurs de talent qui évoluent dans les plus grands championnats européens. «Vous avez des joueurs très forts. Beaucoup d’entre eux évoluent dans le top 5 de la Ligue 1 en France, sans oublier des joueurs qui évoluent dans la Bundesliga, en Série A, en Angleterre. Tout comme la Pologne, qui a des joueurs qui évoluent en Allemagne, en France, comme Glik», explique Sosnowski. Basé à Sotchi, les rouge et blanc ont choisi ce lieu à cause de la mer et surtout des montagnes. «Nawalka aime beaucoup la mer et les montagnes, raison pour laquelle il a amené l’équipe à Sotchi», lance Kasper Sosnowski, qui indique que son équipe est prête pour la compétition. «Nous avons réalisé une bonne préparation avec notre large victoire sur la Lituanie (4-0), on peut affirmer que nous sommes prêts», dit-il.

ECHOS

Matar Bâ et ses drôles d’invités

Pour les besoins de la Coupe du monde, le ministre des Sports a déplacé presque tous les militants de l’Alliance pour la République (Apr) en Russie. De Cheikh Oumar Hanne, Directeur du Coud à Mame Mbaye Diao, responsable de l’Apr à Kolda, en passant par le petit-frère du président de la République Laobé Macky Sall, El Hadji Ndiaye Dg de la 2Stv, l’ancien international Tassirou Diallo, sans oublier le griot de Matar Bâ, Khady Thiam, le chroniqueur de lutte Bécaye Mbaye et même le batteur de tam-tam de Macky Sall, tous font partie des invités du ministre des Sports du Sénégal, au nombre de 212. Ils séjournent depuis samedi à Moscou.

Grogne !
Les comités de supporters «12e Gaïndé» et «Allez Casa» avec 150 personnes déplacées, sont aussi arrivés durant le week-end. Alors que leur camp de base était réservé un peu loin de la ville, les supporters et certaines personnes ont refusé le site qui leur est proposé. «Ils nous ont proposé six personnes dans une chambre, on a dit non», peste un des leurs. Tout est finalement rentré dans l’ordre.

Arbitres sénégalais
Le trio arbitral sénégalais démarre bien. Malang Diédhiou, l’arbitre central et ses deux assistants sénégalais, Djibril Camara et Malick Samba, qui officiaient le match entre la Serbie et le Costa Rica (1-0), hier, à Samara, ont livré une bonne prestation. Malgré la tension qui régnait sur le terrain entre les deux formations, surtout avec l’accrochage entre Nemanja Matic et l’entraineur adjoint de l’équipe sud-américaine, Malang Diédhiou a bien géré la partie.

« Lewandowski ? Un joueur de classe mondiale » selon Aliou Cissé

Bien que le Sénégal regorge de talents, son sélectionneur, Aliou Cissé reconnaît également que la Pologne qu’il doit retrouver, ce mardi, pour le compte de la première journée de la Coupe du monde 2018, dans le groupe H, ne manque pas de grands joueurs comme son attaquant et élément clé, Robert Lewandowski auteur de 16 buts lors des éliminatoires du Mondial. « Dans notre pays, on parle plus des cas individuels que collectifs. C’est un joueur de classe mondiale mais la Pologne c’est une équipe avec des joueurs capables de faire la différence », a-t-il affirmé.

L’absence de Glik, « une perte »

Interpellé sur la blessure du défenseur polonais, Kamil Glik qui sera absent lors des deux premières journées, le technicien sénégalais a soutenu que son absence sera une perte pour la Pologne. « Il est un élément important dans l’équipe polonaise. Le perdre est aussi une perte pour la Pologne. Mais j’ai eu à voir l’équipe jouer sans lui. Son absence peut être importante mais je ne la vois pas dans l’équipe de demain qui sera performante », a-t-il conclu.

Mamadou Salif GUEYE (Envoyé spécial en Russie)

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok