Les aveux glaçants du meurtrier de la pr*stitué à Saly

Le jour des faits, après avoir entretenu des rapports $exu3ls avec la victime, il lui a fait comprendre qu’il n’avait pas de quoi payer. A. Thiam lui indique clairement qu’il ne sortira pas de la chambre sans lui donner la somme convenue. C’est alors que Lopez, plus fort physiquement, lui donne un coup qui l’assomme à moitié. Ensuite, il lui attache les mains par derrière avant de sortir le fil se trouvant dans sa poche pour l’étrangler, a confessé A Lopez, devant les limiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.