Les Barcelonais enragent pour les trophées The Best, l’Espagne dévoile ses pires joueurs de l’année

La presse catalane enragent pour l’absence de Lionel Messi à The Best, le journal Marca dévoile ses pires joueurs de l’année, le duo formidable de Cristiano Ronaldo avec Bernardeschi.
« C’est injuste »
En Croatie et dans la presse madrilène, Luka Modric est largement célébré aujourd’hui après son trophée de meilleur joueur de l’année FIFA The Best 2018. En revanche, en Catalogne, le contraste est saisissant. « The Best, c’est Messi, un point c’est tout », titre assurément le journal Sport, qui s’appuie sur plusieurs déclarations des personnalités du football. Comme Dani Alves qui dit qu’il « est injuste que Messi ne soit pas dans les 3 nommés. Ce n’est pas juste de retenir seulement ce qu’il a fait avec l’Argentine et non pas avec le Barça. »

Les pires joueurs de l’année
Sur la version web de Marca, on s’est amusé à faire sa propre cérémonie, en remplaçant ’The Best’ par The Worst. Les pires joueurs de l’année, en français. Le média espagnol a nommé Loris Karius pour le poste de gardien de but et Victor Lindelöf de Manchester United en défense. Au milieu de terrain, c’est Wesley Sneijder, qui a raté son retour à Nice l’an dernier, et enfin Alexis Sanchez pour le poste d’attaquant, lui qui est passé d’Arsenal à Manchester United en cours de saison.

De Dybaldo à Ronaldeschi
Enfin, on termine en Italie où il n’y en a que pour Cristiano Ronaldo, tous les jours. Aujourd’hui, la Gazzetta dello Sport explique que la star portugaise forme un formidable duo avec Federico Bernardeschi, alors qu’au tout début de saison, c’était plutôt avec Paulo Dybala. On est donc passé de ’Dybaldo’ à ’Ronaldeschi’, selon les propres termes du quotidien italien. En bref, CR7 s’entend bien avec tout le monde et cette Juve-là risque de faire des ravages cette saison.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok