Les confidences de Malcom sur ses débuts compliqués au FC Barcelone

Interrogé au micro d’ESPN au Brésil, Malcom est revenu sur ses premiers pas au FC Barcelone, évoquant notamment la difficulté de jouer et sa relation avec Lionel Messi.
À l’heure où Ousmane Dembélé voit son aventure au FC Barcelone se compliquer, Malcom commence lui à pointer le bout de son nez après un début de saison difficile. Le Brésilien, recruté pour 41 M€ aux Girondins de Bordeaux, a en effet mis du temps à convaincre Ernesto Valverde de miser sur lui. La presse espagnole évoquait même un possible départ dès le mois de janvier. Mais l’Auriverde, récemment convoqué avec la Seleção, a su inverser la tendance, grattant 5 apparitions au total.

Son but à San Siro, face à l’Inter Milan (1-1, 4e journée de Ligue des Champions), célébré avec une émotion intense et même des larmes, a notamment changé les choses. « J’avais besoin de ce but pour me libérer un peu dans la tête, pour me donner davantage de confiance. Maintenant, je suis plus direct, moins réservé, je parle avec tout le monde », a-t-il lancé au micro d’ESPN avant de revenir sur la difficulté de se faire sa place chez les Blaugranas. « Je dois continuer à me donner deux fois plus pour au moins être dans le groupe des 18 convoqués », a-t-il confié avant de poursuivre.

Les précieux conseils de Messi
« Les gens pensent que jouer au football est facile. Ils regardent la télévision, mais ne savent pas ce qui se passe au quotidien. Cela n’a jamais été facile, je viens d’une famille humble, je prenais le bus seul à l’âge de 10 ans pour aller à l’entraînement. J’ai déjà surmonté beaucoup d’épreuves, je ne vais pas gâcher cette opportunité que j’ai de jouer à Barcelone. Ça ne va pas être facile, ici, il y a les meilleurs », a-t-il avoué. Pour l’ancien du Corinthians, il y a même le meilleur. « Messi, pour moi, est le meilleur du Monde. Tu ne sais jamais ce qu’il va faire, c’est très difficile de savoir où il va aller. J’ai la chance de jouer avec lui, au quotidien, d’apprendre, ce qui n’est pas donné à tout le monde ».

« Avant le début du match contre le Betis (sa première titularisation de la saison en Liga, ndlr), dans le tunnel, nous avons parlé un peu, il m’a dit de faire des appels lorsqu’il avait la balle, parce qu’il me trouverait. Il trouve les espaces parce qu’il est un extraterrestre du football, quelqu’un qui veut toujours le bien du groupe, c’est pour ça qu’il est capitaine. Il pousse ses partenaires à donner le maximum, donne toujours des conseils pour que tu donnes ton meilleur. Il sait te motiver. Moi, il m’accompagne, c’est un honneur, je ne l’oublierai jamais », a-t-il conclu. Un exemple à suivre en somme. Malcom l’a bien compris.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok