pub

Les incohérence du ministère de Mansour Faye étalées

Le ministère du Développement Communautaire et de l’Equité Sociale et Territoriale intervient presque dans tous les domaines, allant de l’hydraulique aux infrastructures routières en passant par l’énergie, l’éducation et la santé.
Pour les députés de l’opposition, Mansour Faye gère un département super puissant que Déthié Fall a qualifié de triple xL. Pour son collègue Mamadou Lamine Diallo, Mansour Faye est le Premier ministre de Macky Sall. Pour 2020, le budget de son ministère a été arrêté à plus de 101 milliards Fcfa.

Hier lors du passage du ministre du Développement communautaire, de l’Equité Sociale et Territoriale en plénière à l’Assemblée nationale, le député Mamadou Diop Decroix a affiché son étonnement. Pour le parlementaire de l’opposition, il est difficile de cerner le ministère que gère Mansour Faye. «J’ai entendu des députés demander la construction de cases de santé, la fournitures d’équipements médicaux. D’autres ont évoqué des routes, des écoles et étalé leurs problèmes en matière d’éclairage. Je me demande où se trouvent les ministères de la Santé, de l’Education, des Infrastructures et autres. J’ai du mal à comprendre le sens de votre département», a martelé Mamadou Diop Decroix à l’endroit du beau-frère du chef de l’Etat. Ne comprenant pas ce qui se passe dans ce département super puissant, il réclame plus d’explications. Les interrogations de l’ancien ministre de la Culture trouvent toute leur pertinence sur les interventions de beaucoup de députés de la majorité demandant à Mansour Faye de construire pour leurs localités des infrastructures qui relèvent des secteurs pourtant gérés par d’autres ministres.

Pour Mamadou Lamine Diallo, le beau-frère du président de la République occupe le poste de Premier ministre. Le député tekkiste considère que tous les autres ministres font presque la même chose que Mansour Faye. C’est le cas, selon lui, du ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Oumar Youm et de son collègue des Collectivités territoriales et du Développement des Territoires Oumar Guèye. «Vous êtes le Chef du gouvernement, tous les autres sont vos Secrétaires d’Etat», a tranché Mamadou Lamine Diallo apostrophant Mansour Faye. Une position que partage son collègue de Rewmi Déthié Fall qui surnomme le maire de Saint Louis de ministre triple XL. En ce sens qu’il intervient dans presque tous les secteurs.

SERIGNE CHEIKH MBACKE : «UN DAUPHIN CACHE»

Pour le président du Groupe parlementaire Liberté et Démocratie, Serigne Cheikh Mbacké, Mansour Faye est le dauphin caché de Macky Sall du fait de la superpuissance du département qu’il dirige. «Moi je suis inquiet, car vous étiez en charge de l’Eau et de l’Assainissement, mais en quittant ce ministère, vous y avez laissé des problèmes avec une mauvaise distribution de l’eau et des problèmes dans l’assainissement du pays», a soutenu le député libéral du département de Mbacké. En réponse aux nombreuses interpellations dont il a fait l’objet, le ministre du Développement communautaire et de l’Equité sociale et territoriale a reconnu qu’il y a souvent des confusions entre les réalisations d’autres ministères et celles exécutées par les différents programmes de son Département. Il cite l’exemple des lampadaires installés par l’Agence Nationale des Energies Renouvelables (ANER) qui dépend du ministre de l’Energie et ceux de Promovilles qui relève de son département. « Partout où Promovilles construit une voirie, il y installe en même temps des lampadaires.

Après ce travail, les infrastructures sont transférées au niveau des ministères sectoriels», explique-t-il. Et dès sa nomination, il indique qu’il a effectué des tournées dans l’intérieur du pays pour expliquer ce qu’est réellement ce ministère nouvellement créé. «Nous avons écouté les citoyens qui nous ont proposé des idées. C’est dans ce sens que nous avons décidé de changer de format et d’organiser des conférences territoriales harmonisées avec une démarche beaucoup plus élargie de telle sorte que les Agences Régionales de Développement (ARD) ainsi que les ministères sectoriels soient impliqués», souligne Mansour Faye. Pour lui, les différents programmes que sont le PUMA, le PUDC, Promovilles et la CMU viennent en appoint aux actions réalisées par des ministères sectoriels.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.