Les terribles confidences d’un homme : “J’ai surpris mon épouse n¤e, dans notre l1t avec un garçon…”

C’est un homme “déchiré, rongé, réduit à zéro, trahi”… qui a tenté de se décharger d’un fardeau en racontant comment il a surpris son épouse sur son lit conjugal, nue comme un ver de terre avec un garçon qui peut avoir l’âge de son fils.
Cette scène qui hante son esprit a provoqué un traumatisme qui l’a rendu impuissant. Il a profité de, ce 8 mars marquant la journée mondiale de la femme pour attirer l’attention de “Tous” sur les violences que les femmes font sur les hommes. Récit poignant .

Je ne sais pas par où commencer. Je ne suis pas bavard de nature, mais j’ai besoin de parler. Je suis chef de service dans une entreprise de la place et je gagne bien m’a vie ; ma femme était dans de bonnes conditions matérielles, mais elle a brisé ma vie.

Je l’ai surprise dans notre l1t avec un homme qui était tout nu sur elle et depuis, je suis impuissant. Elle a 32 ans, j’en ai 41. Je l’ai connu il y a 10 ans, alors qu’elle était étudiante. J’ai payé toute sa formation et je me suis occupé de son dossier. Il y a trois ans, elle a pu trouver du travail comme professeur à Kaolack. L’entreprise dans laquelle je travaille étant basée à Dakar, je suis resté ici et elle à Kaolack.

J’allais la voir tous les week-ends. Il y a huit mois, au cours de l’un de mes séjours, je suis tombé sur un homme de 22 ans qui était passé la voir. Elle me l’a présentée comme son cousin et j’avoue que sur le moment, je n’ai aucun soupçon. J’avais une confiance aveugle en mon épouse. Le garçon passait à la maison à tout moment et je ne doutais de rien. Un jour, un voisin m’a discrètement appelé pour me souffler quelque chose de terrible. Il m’a fait part de ses soupçons à propos des agissements du jeune homme qui était fréquent à la maison, surtout pendant mon absence.

Plusieurs fois, il l’avait vu en compagnie de ma femme dans un restaurant à Kaolack. Un fait qui l’a beaucoup intrigué, surtout de la part d’une femme mariée. J’ai pris bonne note de ses propos et le dimanche, j’ai décidé d’en avoir le cœur net. Comme d’habitude, je devais rejoindre Dakar. Je lui ai dit au revoir comme si de rien n’était et au lieu de prendre la route pour la capitale, je suis allé dans un hôtel attendre qu’il fasse nuit.

Le soir je suis revenu sur mes pas pour me mettre à un endroit où je pouvais voir tous les entrées et les sorties de la maison sans que ma présence ne se remarque. Vers 21 heures, j’ai vu le jeune homme entrer dans la maison. J’ai attendu 45 minutes, le temps de les laisser passer à l’acte et de les prendre sur les faits, si les renseignements de mon voisin étaient avérés. De ma cachette j’ai appelé ma femme pour lui dire que j’étais bien arrivé à Dakar. Elle m’a posé les questions habituelles sur un ton naturel. Si j’allais bien, si je n’étais pas trop fatigué par le voyage… je lui ai répondu comme d’habitude.

On s’est souhaité bonne nuit avec les bisous. Après mon coup de fil, je suis allé à la maison. J’avais mes clés, j’ai ouvert et j’ai trouvé le gosse n¤ sur ma femme… Sur le plan s3xu3l, je pensais qu’elle était s@tisfaite parce que durant ce week-end, nous avons fait l’@mour le samedi et le dimanche. Je suis traumatisé…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.