Les trois candidats n’ont aucune chance: cause

Les recours introduits par Samuel Sarr, Pierre Goudiaby Atépa et Hadjibou Soumaré, trois candidats recalés au terme des vérifications du parrainage, n’ont aucune chance de prospérer. L’avocat, Me Aboubacry Deh, en veut pour preuve que les décisions de la haute juridiction ne sont pas attaquables.
« Les décisions du Conseil constitutionnel sont insusceptibles de recours, précise d’emblée le juriste, joint par iRadio. Elles s’imposent aux autorités administratives et juridictionnelles. » Cela veut dire, détaille-t-il, que ses décisions s’imposent à tous. Donc, aujourd’hui vouloir saisir la Cour suprême contre une décision qui a été rendue par le Conseil constitutionnel, dont on sait qu’elle est insusceptible de recours, relève simplement d’une pétition de principe, à mon avis parce que ces recours n’ont aucune chance de prospérer devant la Cour suprême compte tenu du fait que les décisions du Conseil constitutionnel sont irrévocables. »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok