Les vraies raisons de la pénurie d’essence Super

Invité à se prononcer sur la pénurie d’essence Super signalée par le directeur d’Elton, Babacar Tall, le directeur de la Société africaine de raffinage (Sar), Serigne Mboup, bottait en touche : «Il n’y a aucun problème».

Selon Pape Alassane Dème du Conseil national des hydrocarbures, interrogé par la Rfm, la réalité est autre. «Il y a eu un problème de centrale électrique au niveau de la Sar, qui avait quelques soucis techniques pour remettre tout cela en marche, révèle-t-il. Et, (pendant) à peu près quatre jours, la Sar n’a pas produit.»

Dème détaille : «On a noté effectivement quelques ruptures de stock au niveau de certains distributeurs. Ce sont essentiellement les distributeurs indépendants, dont Elton. Il y a d’autres stations également d’opérateurs qui sont pratiquement en rupture. C’est dû qu’à un moment donné, la Sar était pratiquement en arrêt de production. Cela a contribué à réduire l’offre disponible sur le marché national. En plus de cela, il y a un peu les importateurs qui n’arrivent pas à vendre à ces distributeurs indépendants.»

Tout est rentré dans l’ordre : «La Sar a repris sa production progressivement. Il y a eu quatre bacs de 400 m3 de Super qui ont été produits et qui sont en cours d’être cédés aux différents distributeurs», informe Pape Alassane Dème.

XIBAARU

commentaires
Loading...