L’escroc qui se faisait passer pour un garde du corps de Macky Sall tombe

Une affaire d’escroquerie sur fond d’usurpation d’identité fait plusieurs victimes. Ndiaga Thiaw a grugé les hommes d’affaires et pontes de la République à coups de millions. Mais, son dernier coup, la semaine dernière, a été le chant du cygne de ce domicilié de Bambilor. 

Ce vendredi-là, rapporte L’ObsNdiaga Thiaw, qui a choisi d’être le « body guard », attitré du Chef de l’Etat, câble le Premier vice-président de l’Assemblée nationale, Moustapha Cissé . Il se fait passer pour Colonel Cissé et demande à l’honorable député de lui envoyer de l’argent pour gérer son week-end. Sans se douter de rien, le Président du Parlement de la Cedeao met une forte somme d’argent dans une enveloppe et le remet à l’un de ses gardes du corps pour qu’à son tour, celui-ci la remette au « body guard » du Président. 

Toutefois, ce plan pouvait marcher si le garde du corps de Cissé  n’avait pas eu le réflexe de demander à son parton de vérifier en appelant le vrai Colonel Cissé sur son numéro. Ainsi, après avoir contacté le garde du corps de Macky Sall, les deux autorités sont conscients qu’ils sont tombés sur un escroc. Par la suite, ils ont décidé de d’alerter la Brigade de recherches de la gendarmerie de Faidherbe, qui se met automatiquement en branle. 

Cuisiné par les enquêteurs après deux jours de poursuite, il dit avoir, au nom du chef du Desk Actualité de L’Obs, soutiré à M. Racine Sy un million de francs Cfa. Il avoue également avoir extorqué beaucoup d’argent à plusieurs autres personnalités et pontes de la République dont entre autres, l’ancien ministre Moustapha Mamba Guirassy, le député Seydou Diouf et sa femme. 

Il avait mis à profit l’anniversaire de Momo Dieng, dont la marraine n’était autre que Madame Diouf, pour gruger le couple rufisquois avec une fausse promesse de reportage.  

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok