Liga : porté par le duo Messi-Dembélé, le FC Barcelone fait exploser l’Espanyol dans le derby !

Large vainqueur de l’Espanyol (0-4) à l’occasion du derby, le FC Barcelone reprend trois points d’avance sur Séville et l’Atlético de Madrid en tête de la Liga. Auteur de deux sublimes coups francs, Lionel Messi a illuminé la rencontre. Buteur et passeur, Ousmane Dembélé a lui encore marqué des points.

Soir de Derby à Barcelone, à l’occasion de la 15e journée de Liga ! Emmenés par un Lionel Messi des grands soirs, auteur de deux magnifiques coups francs, et un Ousmane Dembélé buteur et passeur, le Barça s’est imposé 4 buts à 0 et a enchaîné un 19e derby à l’extérieur sans défaite. Au RCDE Stadium, l’Espanyol recevait le FC Barcelone, leader. Sur le podium de la Liga au début du mois de novembre, l’Espanyol restait sur trois revers avant d’organiser la fête des voisins à Cornellà-El Prat. Sixièmes, les Pericos s’avançaient sans grandes certitudes mais avec la volonté de contrarier un Barça qui avait déjà laissé des plumes lors de ses déplacements à Léganes (1-2), Valence (1-1) ou Madrid, face à l’Atlético (1-1). Les Blaugranas s’avançaient avec un trio offensif composé de Messi, Suarez et Dembélé pour tenter de reprendre trois points d’avance sur Séville et l’Atlético, leurs principaux poursuivants.

Après le traditionnel round d’observation, Léo Messi lançait son 32e derby peu après le quart d’heure de jeu, d’un amour de coup franc. Oscar Duarte, remplaçant au pied levé du talentueux Mario Hermoso, déséquilibrait l’Argentin à vingt-cinq mètres de son but. La Pulga ne laissait à personne le soin de déposer le ballon du pied gauche dans la lucarne de Diego Lopez (0-1, 17e). Son dixième but de la saison. Dominateur (63% de possession après 20 minutes), le Barça poursuivait sa marche en avant. Léo Messi était contré dans sa tentative de percée plein axe, mais trouvait les ressources pour s’en sortir et écarter sur Ousmane Dembélé. Sur la gauche, dans la surface, l’attaquant des Bleus fixait Javi Lopez et enroulait une frappe sublime du pied droit qui allait nettoyer la lucarne déjà meurtrie de Diego Lopez (0-2, 26e). Il signait-là son 6e but de la saison.

Dembélé buteur, Dembélé passeur

Deux buts et une équipe de l’Espanyol qui rendait déjà les armes, voyant se profiler à l’horizon une quatrième défaite consécutive. Le Barça en remettait une couche. Après une combinaison avec Messi, Luis Suarez envoyait sa reprise acrobatique sur le poteau (36e). Dans la continuité, Jordi Alba venait placer une reprise de volée que le portier perico éloignait des jambes (36e). Et quelques instants plus tard, asphyxié, l’Espanyol voyait Rakitic buter de la tête sur un Diego Lopez abandonné mais qui sortait une parade réflexe sur sa ligne. Il était ensuite tout heureux de voir le deuxième coup de tête de Messi heurter son poteau droit (37e). Avec la volonté d’asseoir sa domination sur la ville, le Barça s’en remettait au troisième larron du trident. Servi dans la profondeur par Dembélé, Luis Suarez résistait au retour de David Lopez et allait glisser le ballon entre les jambes de Diego Lopez, dans un angle complètement fermé (0-3, 45e) !

Au retour des vestiaires, on prenait les mêmes et on recommençait. Après cinq premières minutes lors desquelles les Pericos semblaient montrer un autre visage, le Barça reprenait le contrôle des opérations. Les mouvements de Léo Messi, intenable balle au pied, amenaient de nombreuses fautes. La Pulga laissait sa chance à Luis Suarez, qui butait sur le mur (56e). L’Argentin envoyait ensuite une ouverture dans la course de Dembélé, qui dans temporisait dans la surface avant de rendre le ballon au 10 du Barça. En pleine course l’Argentin contrôlait avant de tenter une frappe à ras de terre qui était détournée par Diego Lopez (58e). Face au mutisme de ses joueurs devant le but, Rubi décidait de faire entrer Leo Baptistão (59e), puis Sergio Garcia (63e). Mais Victor Sanchez n’avait pas retenu la leçon. Le milieu offrait un nouveau coup franc au Barça à 25 mètres.

Lionel Messi s’offre deux coups francs extraordinaires

Léo Messi ne se privait pas pour déflorer une nouvelle lucarne et porter le score à 4-0 (65e). Avec le premier doublé sur coups francs directs de sa carrière, l’Argentin revenait à hauteur de Cristhian Stuani en tête du classement des buteurs (11) et ne semblait pas vouloir s’arrêter. S’il ne stoppait pas ses arabesques et que présent devant le but il obligeait Diego Lopez à intervenir une nouvelle fois pour lui ôter un triplé de la tête, après une première intervention devant Coutinho (69e), c’est l’Espanyol qui se mettait ensuite en évidence. Oscar Duarte pensait réduire le score d’une volée habile devant le but (73e), mais Monsieur Carlos del Cerro Grande en décidait autrement, après consultation de la VAR. Le défenseur était hors-jeu d’un pouce. Le Barça gérait son avantage jusqu’au terme de la rencontre, Munir remplaçant Suarez (79e) et le malheureux Denis Suarez entrant en lieu et place de Rakitic (82e). Les Blaugranas s’adjugeaient le derby chez leur voisin (0-4) et confortaient leur place de leader.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok