Ligue 1 : l’OL se fait peur mais décroche une victoire précieuse à Bordeaux

En ouverture de la 34e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux et l’Olympique Lyonnais s’affrontaient au Matmut Atlantique. Menés 2-1 à la mi-temps, les Gones ont inversé la tendance pour finalement s’imposer sur le score de 3-2. Un résultat important dans la course à la Ligue des Champions.
Pour le premier match de la 34e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux croisaient le fer avec l’Olympique Lyonnais au Matmut Atlantique. Un match qui valait notamment de l’or pour le club rhodanien. Troisièmes avec 59 points, les Gones devaient absolument s’imposer pour conforter leur place sur le podium et rester en bonne posture pour obtenir un billet pour la Ligue des Champions en fin de saison. En face, le club au scapulaire, quatorzième avec 38 unités, voulait se reprendre après deux défaites d’affilée. Une douzième place provisoire était également en jeu en attendant les autres matches du week-end. Pour ce match très important, Bruno Genesio décidait de faire confiance aux mêmes joueurs qui avaient débuté la rencontre face à Angers (2-1). En face, Paulo Sousa alignait un 3-4-3 avec Pablo, Poundjé et Briand titulaires.

Les Lyonnais voulaient rapidement ouvrir la marque pour se mettre sur de bons rails, et les hommes de Bruno Genesio multipliaient alors les offensives en début de rencontre. Après seulement trois minutes de jeu, Tete offrait une frayeur au public bordelais mais sa frappe tendue flirtait avec le poteau. Les visiteurs restaient aux abords de la surface et au terme d’une action un peu confuse, Depay trouvait la barre transversale (5e). Bousculés, les Girondins tentaient de répondre par l’intermédiaire d’Otavio, mais ce dernier trouvait Lopes sur sa route (10e). Après ce tir bordelais, les Gones revenaient à la charge. Et si Denayer (11e) ne trouvait pas la faille, Depay se chargeait d’ouvrir la marque. Juste après une tête au-dessus (13e), l’attaquant néerlandais ajustait en effet Costil à bout portant sur un bon service de Cornet (14e, 0-1). Après cette ouverture du score, le rythme retombait légèrement et Tete manquait le 2-0 sur une frappe trop croisée (30e).

Moussa Dembélé sauve l’OL !
Pas très offensifs, les Girondins ne montraient donc pas grand chose, jusqu’à la 34e minute. La défense lyonnaise repoussait mal un coup-franc et Otavio remettait dans le paquet. Lobé, Denayer voyait alors Briand surgir derrière lui pour égaliser d’une reprise de volée (34e, 1-1). Et l’OL perdait tout en quelques minutes… Sur l’action suivante, De Préville sollicitait Briand pour un une-deux. Marcelo manquait son intervention et l’attaquant bordelais n’avait plus qu’à marquer face à Lopes, qui essayait de sortir dans ses pieds (38e). À la pause, Bordeaux était donc devant. Au retour des vestiaires, les occasions étaient de plus en plus rares, et Koundé réalisait une belle intervention sur un centre de Cornet (57e). Les Girondins de Bordeaux souffraient dans un premier temps mais tenaient ce résultat positif. Et après une frappe enroulée de Fekir (64e), l’OL égalisait.

Non loin de sa surface, Koundé manquait sa passe et Fekir en profitait pour rentrer dans la surface bordelaise. Le capitaine lyonnais réussissait à centrer vers le point de penalty et Cornet trouvait le chemin des filets d’un plat du pied (67e, 2-2). Largement au-dessus dans ce deuxième acte, les hommes de Bruno Genesio voulaient à tout prix la victoire. Lancé dans la profondeur par Depay, Dembélé ajustait Costil mais le but était refusé pour un hors-jeu (72e). Et juste après cette décision, M. Bastien expulsait Jovanovic, certainement pour des paroles déplacées (73e). En infériorité numérique, les Girondins subissaient alors les assauts lyonnais. Entré en jeu, Traoré essayait de marquer d’une frappe du gauche mais ce dernier n’accrochait pas le cadre (80e). Mais après de multiples tentatives, l’OL cassait encore le verrou bordelais. Après une frappe manquée de Ndombele, Fekir touchait le ballon dans la surface et Dembélé en profitait pour décocher une demi-volée qui terminait au fond des filets (85e, 2-3). Grâce à ce but en fin de match, l’OL s’imposait donc et confortait sa troisième place.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok