Ligue 1 : Nantes plonge l’OM dans le doute, l’OL rechute face à Rennes !

La suite de la 16e journée de Ligue 1 en milieu de semaine a offert un sacré spectacle. Nantes a livré un match héroïque face à l’OM, revenant deux fois au score pour finalement s’imposer, tandis que l’OL a coulé à domicile face Rennes, avec un Ben Arfa buteur.
Suite de la 16e journée de Ligue 1 ce mercredi soir. Mardi, l’AS Monaco avait su s’imposer à Amiens, Nice avait calé contre Angers, tandis que Lille avait pris la place de dauphin à Montpellier.. Le programme était alléchant, avec Nantes-OM, OL-Rennes ou encore Bordeaux-ASSE. Commençons par les Marseillais, qui étaient attendus au tournant après leur contre-performance à domicile face à Reims dimanche. Le challenge était difficile face à des Nantais revigorés depuis plusieurs semaines par Vahid Halilhodzic. Et cela se voyait tout de suite avec une entame de match pleine d’énergie de la part des Canaris qui mettaient beaucoup d’intensité dans les duels. Sans que cela débouche sur une occasion concrète. L’OM tenait bon, aligné en 3-5-2 avec Germain et Thauvin en pointe et Sanson, plutôt que Payet, sur le banc, pour les soutenir. Et s’offrait les meilleures situations, sur coup-franc notamment, à l’image de deux têtes de Rolando non cadrées mais dangereuses (12e et 19e) suite à des coups de pied arrêtés tirés par Thauvin. Nantes réagissait par Girotto, qui reprenait un ballon de Touré en pleine surface, mais Luiz Gustavo détournait in extremis.

Mais c’est bien Marseille qui ouvrait la marque. Rolando, auteur d’un très bon match, lançait Ocampos sur son aile gauche. L’Argentin percutait et centrait en retrait pour Sanson, libre de tout marquage, qui trompait sans difficulté le portier adverse, Maxime Dupé (1-0, 28e). Bien lancé, l’OM était vite repris au score puisque Touré envoyait un centre parfait sur la tête de Sala qui exécutait Mandanda (1-1, 30e). Le 12e but de Sala cette saison, meilleur buteur à cet instant aux côtés de Kylian Mbappé. Le match s’emballait entre les deux équipes et Germain obtenait un penalty après une main de Pallois, que transformait Thauvin (1-2, 36e) en force. Abattus les Canaris ? Pas du tout. Après un beau mouvement et Sala qui s’arrachait devant Luiz Gustavo, Abdoulaye Touré tirait en dehors de la surface et trompait Mandanda (2-2, 45+1e). Au retour des vestiaires, le rythme retombait, sauf sur le banc de touche puisque Vahid Halilhodzic était exclu par l’arbitre de la rencontre. Mais la Beaujoire pouvait de nouveau exploser de joie grâce à Boschilia. Lucas Lima débordait, trop facilement, Bouna Sarr et centrait à ras de terre pour Boschilia qui poussait le ballon au fond des filets (3-2, 63e). Pour la première fois de la rencontre, les Canaris menaient au score. L’OM repartait de l’avant et Luiz Gustavo trouvait le poteau, de la cuisse (77e). Rudi Garcia lançait ses dernières cartouches, avec les entrées de Payet puis Amavi et Mitroglou, sans succès. Mais Nantes a tenu bon pour glaner ce succès de prestige. Les prochains jours risquent d’être plus compliqués sur la Canebière, d’autant que l’OM se déplacera à Saint-Etienne le week-end prochain.

L’OL rechute à domicile
Du côté du Groupama Stadium, l’OL devait confirmer le bon match à Lille face à un Stade Rennais malade et avec son nouvel entraîneur Julian Stéphan. Les hommes de Bruno Genesio sont mieux rentrés dans leur rencontre, Bertrand Traoré se procurant la première occasion. Malheureusement, l’OL a été pénalisé avec la blessure de Tanguy Ndombele dès la 20e minute (remplacé par Diop, qui n’était plus apparu en L1 depuis le 19 octobre) et Rennes a peu à peu équilibré les débats. Sarr ratait un face à face à la 35e minute. Memphis Depay répliquait mais butait lui sur Diallo (38e). C’est finalement Rennes qui ouvrait le score grâce à… Hatem Ben Arfa, formé à l’OL. Titularisé en soutien de Siebatcheu, le meneur de jeu rappelait tout son talent en lâchant une frappe croisée énorme du gauche qui laissait Lopes scotché (0-1, 41e). Dans la foulée, Sarr débordait côté droit et centrait pour Siebatcheu, plus prompt que Denayer (0-2, 43e). Mené 0-2 à domicile, l’OL retombait dans ses travers.

Alors Bruno Genesio effectuait un nouveau changement à la pause et faisait entrer Lucas Tousart à la place de…. Diop, qui avait lui-même remplacé Ndombele au coeur de la première période. Mais cela ne changeait pas grand-chose au scénario de la rencontre. Fekir s’offrait une occasion à la 56e mais tombait sur un bon Diallo. Rennes restait cependant dangereux en contre, avec Sarr et Ben Arfa capables de fulgurances. L’OL, avec une possession stérile, se heurtait au bloc rennais, bien en place. Alors il fallait tenter sa chance de loin et Lucas Tousart y allait de sa frappe, sortie par Diallo (77e). Bien trop peu pour renverser la vapeur. L’OL a donc encaissé son 4e revers de la saison en Ligue 1, le 2e à domicile après celui face à Nice lors de la 4e journée. Et il reste 4e au classement. Le grand gagnant de la soirée se nomme Lille, qui a vu l’OM et l’OL s’incliner.

Dans les autres matches de la soirée, Bordeaux et Saint-Étienne ont livré un duel de haute intensité. Les Verts avaient ouvert la marque, par l’intermédiaire de Diony, après un joli numéro de Cabella. Briand a répliqué, profitant d’un choc entre Ruffier et Subotic (qui a dû sortir sur civière). Kamano a donné l’avantage aux Girondins sur penalty après une faute de main de Saliba mais Khazri a ensuite égalisé, finissant à nouveau le travail de Cabella. Ce match fou, où un carton rouge infligé à Sankharé a été finalement annulé, s’est terminé sur un but au bout du temps additionnel sur corner inscrit par Pablo (3-2 score final). Nîmes s’est imposé à Caen (1-2) et poursuit sa bonne série. Et pas n’importe comment puisque le premier but de la rencontre, inscrit par Bozok, est splendide. Après un bon mouvement collectif, l’attaquant turc a infligé un petit pont à Guilbert avant d’ajuster Samba. C’est Oniangué qui a égalisé en toute fin de rencontre.Mais Landre a marqué au bout du temps additionnel ! Dijon l’a emporté face à la lanterne rouge Guingamp grâce à un but de Jeannot en première période (14e) et de Haddadi (86e) en fin de seconde mi-temps après une boulette de Jonsson, le portier guingampais. Le but de Coco pour l’EAG n’a donc pas permis de ramener un point (2-1 pour Dijon). Enfin, Toulouse a retrouvé la victoire en allant s’imposer sur la pelouse de Reims grâce à un but de Sylla.

Les résultats de la 16e journée :
OL 0-2 Rennes : Ben Arfa (41e), Siebatcheu (43e)

Nantes 3-2 OM : Sala (30e), Touré (45+1e), Boschilia (63e) pour Nantes ; Sanson (28e), Thauvin (sp, 36e) pour l’OM

Bordeaux 3-2 Saint-Etienne : Briand (22e), Kamano sp, 57e), Pablo (90e) pour Bordeaux ; Diony (16e), Khazri (67e) pour l’ASSE

Dijon 2-1 Guingamp : Jeannot (14e), Haddadi (86e) pour Dijon ; Coco (79e) pour Guingamp

Reims 0-1 Toulouse : Sylla (45+1e)

Caen 1-2 Nîmes : Oniangué (89e) pour Caen ; Bozok (18e), Landre (90+4e) pour Nîmes

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok