Ligue des Champions : le discours étonnamment optimiste de Thierry Henry après la déroute de l’AS Monaco

Après la large déroute de son équipe (4-0), Thierry Henry est revenu sur la défaite de son équipe, tirant quelques constats positifs comme le nombre d’occasions créées ou les performances des jeunes.
Douche froide pour l’AS Monaco. Alors que la victoire était impérative ce soir pour espérer encore avoir une chance de décrocher un ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, les Monégasques se sont lourdement inclinés 4-0 à la maison face à Bruges. Même une qualification en Europa League semble maintenant extrêmement compliquée à obtenir. Les troupes de Thierry Henry ont été baladées et n’ont jamais su trouver les solutions. La réaction de l’entraîneur du club du Rocher était donc attendue à la fin de la rencontre, lui qui n’a toujours pas connu la victoire avec son nouveau club.

« C’était pas le plan (de dire au revoir à la Coupe d’Europe pour se concentrer sur la Ligue 1, NDLR), mais à un moment il faut faire avec. Ce que je retiens c’est qu’on perd encore un joueur sur blessure, Glik, ça va pas arranger tout ça, on avait déjà 10 ou 11 joueurs sur le côté… Mais bon, encore une fois, je suis obligé de positiver. La rentrée de Massengo m’a plu. On s’est créé énormément d’occasions. Oui, sur la réaction après le but (interrogé s’il était colère, NDLR). On a bien commencé, on a fait une bonne entame, après être en colère c’est des bien grands mots, mais c’est pas parce qu’on prend un but qu’il faut arrêter de jouer, surtout vu comme on a commencé. On a arrêté de jouer, c’est un peu inquiétant », a-t-il d’abord lancé à RMC Sport, tentant de trouver du positif.

« On va essayer de positiver »
« La vérité, en Coupe d’Europe, c’est quand tu ne punis pas, on te punit. […] Tu essaies toujours d’avoir un impact, tout de suite en arrivant. Il y a énormément de blessés. Les jeunes nous tirent vers le haut, nous font jouer. Deux semaines, ce n’est pas énorme pour changer un groupe. On va essayer de positiver. J’espère qu’on va la trouver (la solution, NDLR). Ce soir, c’est un match de Ligue des champions, on ne parle pas de maintien. Dans le pire des cas tu sors de la compétition. Il faut essayer de trouver quelque chose. On cherchait à se rassurer, on ne s’est pas du tout rassuré. Il faut trouver une solution avec un joueur en moins », a-t-il ensuite expliqué en conférence de presse dans des propos relayés par l’Equipe.

Autant dire que la légende d’Arsenal ne semble pas trouver la solution pour permettre à ses troupes de se remettre sur le chemin de la victoire. Et si son discours face au public se veut plutôt optimiste, nul doute que la tendance est sûrement à l’inquiétude pour lui en ce moment. Les prochaines rencontres du club de la Principauté ne seront en plus pas évidentes, puisque la rencontre du week-end en Ligue 1 n’est autre qu’un match face au Paris Saint-Germain, alors que le prochain rendez-vous européen des Monégasques sera face à l’Atlético de Madrid.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok