Ligue des Champions : le Real Madrid s’impose à Rome, la Juventus file en huitièmes

Pour cette soirée de Ligue des Champions, le Real Madrid s’est imposé à Rome (2-0), la Juventus a battu Valencia (1-0) et MU s’en sort très bien contre les Young Boys de Berne (1-0).
Outre la rencontre entre l’Olympique Lyonnais et Manchester City, qui se jouait au Groupama Stadium, de belles affiches avaient lieu aux quatre coins de l’Europe pour cette cinquième journée de Ligue des Champions. Notre premier regard s’est porté sur la rencontre entre l’AS Roma et le Real Madrid. Les deux équipes accueillaient une bonne nouvelle avant la rencontre puisque du fait de la défaite du CSKA Moscou contre Plzen (1-2), les Merengues et mes Romains étaient d’ores et déjà qualifiés pour les huitièmes de finale de la compétition. La Roma se présentait sans son buteur Edin Dzeko quand Solari décidait de se passer d’Isco.

On assistait, pour tout avouer à une première période relativement étonnante. Une sorte de confrontation sans milieu de terrain tant les deux formations arrivaient à se frayer un chemin vers les buts adverses. Le premier portier à se mettre en évidence était celui de l’AS Roma. Lucas Vazquez remettait en retrait, dans la surface, à Luka Modric. Le croate frappait et sa frappe était légèrement déviée par Benzema, mais Olsen sauvait grâce à un réflexe de la jambe (20e). À la demi-heure de jeu, la Roma avait frappé trois fois au but contre un pour l’AS Roma. Les Italiens commençaient à mettre la pression et Schick trouvait Courtois sur sa route, mais le ballon revenait sur Kolarov qui envoyait un missile à côté (34e). À la pause, le score nul et vierge n’était pas immérité.

En seconde période, il ne fallait pas être en retard. Sur un ballon en cloche, Fazio remettait de la tête vers Olsen, mais trouvait Gareth Bale qui se replaçait. Le Gallois tergiversait un peu, mais propulsait le cuir au fond des filets (0-1, 47e). En guise de réponse, Zaniolo, de la tête, trouvait les gants de Courtois (49e). Dans la minute suivante, Gareth Bale était lancé seul vers le gardien de la Roma, mais n’appuyait pas suffisamment sa frappe (50e). Mais on sentait bien que la Casa Blanca montait en puissance et Karim Benzema offrait le but du break à Lucas Vazquez (0-2, 59e). Ensuite, l’AS Roma tentait bien de revenir, mais ne faisait guère d’illusion tandis que les Madrilènes maîtrisaient le tempo. Avec cette victoire, les Merengues prennent une belle option pour la première place de la poule.

Manchester United s’en sort bien
Dans les autres rencontres de la soirée, la Juventus Turin recevait le Valencia CF. Lors de la rencontre aller, les Italiens s’étaient imposés sur le score de deux buts à zéro, mais ce n’est pas le même Valencia. Malgré des statistiques favorables (60% de possession et 10 tirs) en première période, la Juventus ne parvenait pas à trouver la faille. C’est même l’ancien Lyonnais Mouctar Diakhaby qui n’était pas loin d’ouvrir la marque sur une tête suite à un corner en toute fin de première période (45e +1). Mais cette saison, la Vieille Dame est froide et cynique. Cristiano Ronaldo centrait et trouvait un coéquipier au deuxième poteau, Mario Mandzukic n’avait plus qu’à pousser (1-0, 59e). Quasiment dans la foulée, Diakhbay se voyait refuser un but pour une faute de main (62e). Plus de dix minutes plus tard, CR7 n’était pas loin de doubler la mise, mais sa tentative était stoppée (73e). Avec cette victoire, les Juventini sont déjà qualifiés pour les huitièmes.

Enfin, Manchester United se confrontait au Young Boys de Berne à Old Trafford avec une seule ambition, se qualifier. Au début du match, José Mourinho se privait de Paul Pogba, Romelu Lukaku et Alexis Sanchez, mais ça ne se sentait pas vraiment. Les Red Devils avaient 63 % de possession en première période et enchaînaient les tirs au but (9 au total). Rashford, l’homme en vue dans ce premier acte n’arrivait pas à convertir ses deux occasions (26e, 45e). C’était aussi le cas de Fred (41e) dont la tentative de reprise sur un centre passait de peu à côté. Côté suisse, Sulejmani (37e) et Sow (45e +1) n’étaient pas plus en réussite. Toujours aussi brouillon en seconde période, les deux formations n’arrivaient pas à trouver la faille. Toutefois, il convient de dire que David De Gea dû vraiment s’employer et se détendre magnifiquement sur sa ligne pour sortir la tentative d’Aebischer (70e). Marouane Fellaini tentait sa chance de la tête aussi, mais ça passait à côté (74e). Malgré tout cela, les deux formations allaient se quitter sur un match nul mais Marouane Fellaini offrait finalement, sur une passe de Lukaku, le but de la victoire aux siens (1-0, 90e +1).

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok