Ligue des Champions : l’équipe type des quarts de finale aller

Tous les quarts de finale aller de Ligue des Champions ont été disputés. La Rédaction FM vous propose son onze des éléments les plus en vue, avec plusieurs Français dans le lot.
Hugo Lloris (Tottenham) : la double confrontation entre Tottenham et Manchester City aurait pu être terminée dès la 13e minute du match. Sanctionné sévèrement d’un penalty après une main de Rose, le club londonien s’en est remis à son portier français, qui a parfaitement détourné le tir de Sergio Agüero. Après quelques erreurs récentes en Premier League, le capitaine des Spurs a répondu aux critiques avec une performance maîtrisée de bout en bout et une vigilance permanente.

– Trent Alexander-Arnold (Liverpool) : il avait explosé aux yeux de la planète entière la saison passée en Ligue des Champions. Devenu un titulaire inamovible des Reds, le jeune latéral droit Trent Alexander-Arnold continue de faire vivre son côté droit comme personne, alliant rigueur défensive et allant offensif. Face à Porto, il a délivré une nouvelle passe décisive, à destination de Firmino, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide.

– Matthijs de Ligt (Ajax Amsterdam) : mais où s’arrêtera le défenseur central ? Impérial en Ligue des Champions cette saison, l’international néerlandais de seulement 19 ans affiche une maturité impressionnante. Hier face à la Juventus, il n’a pas été dépassé par l’enjeu et a réalisé des retours spectaculaires pour stopper Bernadeschi ou Mandzukic. Il n’est pas vraiment coupable sur le but de Ronaldo, lâché par les milieux.

– Virgil van Dijk (Liverpool) : c’est donc une charnière centrale 100 % Pays-Bas pour ce onze type des quarts de finale aller. Comment peut-il en être autrement au regard de la nouvelle prestation impeccable du géant néerlandais au sein de l’arrière-garde de Liverpool ? Il a totalement dominé son sujet, dans le domaine aérien bien sûr, mais aussi d’un point de vue technique, avec une totale assurance balle au pied dans les relances. Quelques jolies transversales au compteur.

– Jordi Alba (FC Barcelone) : le latéral gauche espagnol est toujours aussi présent malgré les années qui passent. À 30 ans, il anime son couloir avec la même énergie et est un pilier du Barça. Ni Young, ni Rashford ne l’ont embêté et il a pu arpenter avec aisance son secteur, délivrant quelques bons ballons, mais aussi une lourde frappe sortie par De Gea.

– Scott McTominay (Manchester United) : les supporters de Manchester United attendaient beaucoup de Pogba et Rashford. Mais celui qui a le plus brillé aura été le surprenant Scott McTominay. Celui dont s’est servi, pendant un temps, José Mourinho pour piquer et réveiller Paul Pogba a fourni une prestation étonnante dans l’entrejeu. Il était au niveau de la confrontation face à Barcelone, contrairement à plusieurs de ses coéquipiers pourtant munis de plus d’expérience.

– Moussa Sissoko (Tottenham) : ceux qui ne regardent pas la Premier League cette saison s’étonnaient que Didier Deschamps l’ait convoqué en équipe de France. La Ligue des Champions leur aura permis de constater que Sissoko ne bénéficie pas de favoritisme tant son impact face à Manchester City a soulagé les siens. Bien aidé par le remuant Winks à ses côtés, Sissoko a écoeuré le milieu de terrain adverse et a souvent permis à son bloc de respirer par des montées tranchantes et des sorties de balle inspirées.

– Naby Keita (Liverpool) : le Guinéen a marqué son premier but à Anfield, quelques jours après avoir marqué son premier but avec Liverpool. Cela a peut-être agi comme un déclic pour le numéro 8 qui a eu du mal à se faire une place régulière dans le onze de départ de Jürgen Klopp cette saison. Face à Porto, il était partout, grattant les ballons et délivrant des caviars pour Salah et Mané.

– Donny van de Beek (Ajax Amsterdam) : un peu moins mis en avant que ses compères De Ligt et de Jong mais terriblement important dans le dispositif de l’Ajax. Important car il propose un volume de jeu assez ahurissant. On le voit partout sur le rectangle vert, devant sa surface comme pour mener le jeu en tant que milieu offensif. Seul petit bémol, il lui manque l’efficacité face au but.

– David Neres (Ajax Amsterdam) : le trublion brésilien de l’Ajax a de nouveau fait des misères mercredi soir. Sur son côté gauche, il a d’abord eu du mal en première période. Avant de s’offrir un réveil tonitruant dès le début de la seconde mi-temps, en chipant un ballon le long de la ligne de touche, d’accélérer, de dribbler dans la surface pour enrouler une frappe du droit limpide. Le but de l’égalisation. Plus en jambes ensuite, il a été une menace constante pour la Juve.

– Roberto Firmino (Liverpool) : pour les supporters de Liverpool, il s’appelle Bobby, le diminutif anglais pour Robert. Et Bobby a encore été merveilleux mardi soir à Anfield, surtout en première période, la meilleure pour les Reds. Avec une passe décisive pour Keita puis un but sur un service en or d’Alexander-Arnold, il a largement contribué à la victoire des siens et n’est pas passé loin du doublé.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok